Jean-Claude GAKOSSO
Jean-Claude GAKOSSO

Les entretiens entre les deux personnalités se sont déroulés au Palais d’Edmond, à Bruxelles. Outre la coopération bilatérale, les deux hommes ont aussi examiné la situation de paix et sécurité dans la sous-région, notamment l’apport de Denis Sassou N’Guesso dans la tranquillisation de cette sous-région, en sa qualité de président en exercice de la Conférence Internationale de la Région des Grands Lacs (CIRGL).

La Belgique et le Congo entretiennent de bonnes relations depuis des années. C’est pour consolider et raffermir ces relations que les ministres des Affaires étrangères des deux pays se retrouvent et consultent tout le temps. La désignation par ses pairs du Chef de l’Etat Congolais, Denis Sassou N’Guesso à la présidence tournante tête de la CIRGL est un nouvel élément qui motive la redynamisation de ces liens de coopérations entre le Royaume de Belgique et la République du Congo.

C’est pourquoi Didier Rinders et Jean-Claude GAKOSSO ont focalisé l’essentiel de leurs entretiens sur la situation dans la région des grands, en mettant un accent particulier sur la RDC et le Burundi.

Mais, en dépit de son caractère préoccupant, la situation sécuritaire dans la région des grands lacs n’a pas, pour autant, occulté les relations séculaires de coopération et d’amitié qui lient le Congo et la Belgique. Aussi, le chef de la diplomatie congolaise et son homologue Belge ont-ils longuement échangé sur la crise que traverse la République du Congo.

À lire aussi :  Cameroun : Mouvement de colère des populations du Mayo Baléo

Dans l’accomplissement de son mandat à la tête de la CIRGL, le président de la République, Denis Sassou N’Guesso, peut ainsi compter sur la Belgique.

Recevez notre lettre d'informations tous les jours.

Version Française English Version

CONTRIBUEZ À CET ARTICLE

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

61 − 54 =