fenasco ligue A 2018 Ngaoundere defile
Crédit Photo : Boubakary Moussa, pour chateaunews.com

La 20ème édition des finales nationales du sport scolaire ligue « A » se tiennent à Ngaoundéré du 2 au 8 avril 2018. Le Ministre des Enseignements Secondaires fraîchement nommé, Nalova Lyonga vient de présider sa toute première cérémonie d’ouverture du genre au stade Ndoume Oumar.

fenasco ligue A 2018 Ngaoundere defile

En cette matinée du 2 avril 2018, jour d’ouverture de la kermesse des festivités de la FENASCO Ligue « A » 2018, le stade NDOUMBE OUMAR, théâtre de l’événement, s’est paré de ses plus belles atours. L’ambiance contraste fortement avec les tensions de la veille marquée par des réelles inquiétudes autour de la sempiternelle question de la restauration et le bâillonnement de la presse par souci de masquer le fiasco régnant. La victoire 2 – 1 en match de football fille en levé de rideau du Lycée Classique de Ngaoundéré représentant de la région hôte sur le Lycée de Nyété ambassadeur de la région du Sud, est venue mettre du baume au cœur et calmer les ardeurs du comité que préside le Gouverneur Kildadi Taguieke Boukar.

fenasco ligue A 2018 Ngaoundere defile

Les jeux FENASCO Ligue « A » placé sous le thème « sport scolaire, vecteur du vivre ensemble » se tiennent pour la deuxième fois à Ngaoundéré. C’est une population d’élèves de 2200 athlètes venues des lycées, collèges ENIEG et ENIET de tout le Cameroun qui s’apprête à se jeter sur les terrains pour succéder à la région du Nord, vainqueur de la dernière édition.

« Nous avons vu une jeunesse engagée qui véhicule à travers le sport, des valeurs de tolérance sociale, de la joie dan l’effort, le dépassement de soi, l’amitié, la solidarité et le respect qui réaffirment l’unité nationale »,

a affirmé NALOVA LYONGA, qui célèbre en ce 2 avril son anniversaire qui est loin d’être une coïncidence.

Le parrain de cette édition, le triple champion du monde poids lourds, le boxeur, fils de la région, ISSA HAMZA n’a pas sacrifié au rituel en allant illuminé la flamme olympique.

« La jeunesse est le ferment de la nation et en tant que tel il faut les encourager à la patience et l’endurance afin de braver les difficultés qu’elle rencontre sur son chemin »,

a tenu à faire passer celui dont le nom a été choisi pour porter les trophées des jeux.

Last but not the least, le président de la FENASCO, Samuel Rigobert MANDENG promet des jeux propres et met en garde contre la tricherie. « L’âge requis pour les athlètes est situé entre 13 et 18 ans », signe-t-il.

Recevez nos lettres d'informations tous les jours.

Française English

CONTRIBUEZ À CET ARTICLE

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

× 9 = 9