sénatoriales 2018
John Fru Ndi, fondateur du SDF

La diversité et la représentativité politique ne seront pas l’apanage du parlement de la chambre haute pour sa deuxième cuvée. Fort de ses résultats époustouflants, le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) a largement écrasé les partis d’opposition engagés dans la course à cette élection sénatoriale.

L’esprit démocratique n’aura pas dominé le jeu si l’on s’en tient à ces chiffres proclamés par la cours constitutionnelle qui s’est prononcée pour la première fois de son histoire ce 05 avril 2018.

Le SDF qui avait au cours de la première cuvée raflé la région de l’Adamaoua, s’est vu réduire ses places au Sénat par le parti de Paul Biya. Aboubakar Siroma et ses camarades n’ont rien pu faire pour défendre leur statut de premier Sénateur de la région du château d’eau.

« Nous sommes heureux d’avoir gagné cette fois malgré les difficultés rencontrés lors des constitutions des listes »,

a déclaré un des heureux du jour. Une belle victoire à l’arrachée face au principal allié et rival, l’UNDP de Bello Bouba Maigari fidèle à sa logique.

Grand absent de ces élections et grand perdant dans cette compétition démocratique, l’Union pour la Démocratie et le Progrès (UNDP) a totalement raté son pari dans la partie septentrionale du pays qui lui est pourtant favorable si l’on s’en tient au nombre de conseillers municipaux et communes acquises au cours des législatives de 2013. À côté le FSNC (Front du Salut National du Cameroun) de Isaa Tchiroma Bakary, est passé à côté du scrutin malgré son encrage à Garoua, chef-lieu de la Région du Nord où ce dernier était en meeting avec les militants de sa formation politique le 12 février 2018.

Pour l’heure les noms des sénateurs nommés restent attendus. Le Président de la République a 10 jours pour dévoiler leurs identités à compter de ce jeudi. Si les choses se répètent, le RDPC pourra voir ses effectifs au perchoir s’accroître dans la mesure où Paul Biya pourra nommer uniquement les fidèles camarades à ce poste honorifique dont plusieurs chefs traditionnels qui partagent son idéologie politique.

La Rédaction

Recevez nos lettres d'informations tous les jours.

Française English

CONTRIBUEZ À CET ARTICLE

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

5 × = 10