Maurice Kamto
Maurice Kamto
NEWSLETTER Français      English   

Le candidat du MRC a redonné espoir a cette franche qui se dit délaissée a travers son programme politique dans l’arrondissement de Garoua-Boulaï.

« Satisfaction et espoir » pour un avenir meilleur, c’est le sentiment qui anime les militants de cette localité au terme du meeting tenu par le candidat à la présidentielle Maurice Kamto dans la région de l’Est. C’est pour convaincre les populations dans l’arrière pays que le candidat à l’élection présidentielle 2018 du parti Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), est venu battre campagne. Pour la première escale, Maurice KAMTO a séjourné lundi, 10 septembre 2018 dans la localité de Garoua-Boulaï (Département du Lom et Djerem), accompagné d’une forte Délégation. Ici c’est en grand nombre que les militants et sympathisants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, sont venus écouter le message d’espoir du candidat qu’ils ont accueillis en libérateur.

Les populations de cette partie du pays qui, depuis nourrissent l’espoir de voir un jour leurs conditions de vie s’améliorer, ont exprimé le besoin d’un changement radical du système de gouvernance en place.

« La plupart des jeunes ici sont des taximan-moto et quand ils travaillent dans la nuit, ils sont agressés, leurs motos sont volés et ils sont parfois tués. Ceci à cause de l’insécurité galopante. Beaucoup de jeunes ici ont des diplômes mais ne peuvent pas travailler parce qu’ils n’ont pas de relations. Vous savez bien qu’avec le système en place, on devient quelqu’un derrière quelqu’un. Et c’est très difficile pour nous surtout que nous sommes dans une zone rurale » ,

confie Florent Mbelle, secrétaire à la fédération communale de Garoua-Boulaï.

En guise réponse à ces doléances, Le tireur de pénalties, comme on l’appelle communément, s’est servit des grandes lignes de son programme politique pour convaincre les populations.

« Nos priorités sont premièrement sur le plan politique, le règlement de la crise anglophone. Sur le plan social, le règlement de l’accès à l’eau potable et à l’électricité. Je promets également la césarienne gratuite partout et pour tous dès 2019. Sur le plan des infrastructures de transport, je m’engage pour le démarrage d’un immense chantier de construction et de bitumage des routes au Cameroun »,

martèle Maurice KAMTO.

+  Adamaoua: Qui en veut à Alhadji Abbo ?

Au leader du MRC de solliciter l’adhésion des potentiels électeurs à sa cause.

« L’ascension vers le palais d’Etoudi au lendemain du 07 octobre prochain se fera ensemble avec la contribution de tous et de chacun pour un Cameroun né de nouveau »,

ajoute le candidat du MRC.

Visiblement satisfaites des messages et promesses faites, les populations de Garoua-Boulaï garantissent au MRC un soutient massif.

« Alléluia, il était temps. C’est lui le messie du Cameroun »,

lance un jeune taximan débordé de satisfaction. De bons points ont été récoltés par le MRC au terme de ce meeting ici a Garoua-Boulaï. En pleine campagne électorale, le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Les meetings avenirs prévus dans les autres localités de la Région de l’Est seront forcément d’un apport capital pour l’accession à la magistrature suprême du challenger de Paul Biya, le candidat proclamé du peuple.

Patrick Bomba

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

62 − = 56