bertoua
NEWSLETTER

Français     English

Share this

Région de forêts, terre des Pygmées, l’Est vue sous ces clichés n’est guère très attrayante. Erreur ! C’est que vous n’avez pas encore fait un tour de sa capitale régionale, Bertoua.

Là, le train de l’émergence s’est déjà mis en branle. Il se voit par ci les affiches du « projet de barrage sur Lom Pangar » ou « des grandes réalisations » du Président. Mais loin de ces slogans politiques, le développement y est  vraiment en marche.

Pour un ancien résident aux souvenirs de Demnang et ses distilleries, le dépaysement est franc aujourd’hui, à la terre rouge qui vous collait à la peau en toute saison, aux carabottes et huttes d’antan s’opposent des routes bitumées, des bâtiments administratifs flambant neufs et bien entretenus, les écoles spécialisées telles que les écoles des aides-soignants et des IDE, les ENIEG, les universités adventiste et catholique et bien d’autres.

Ville de transit entre le Grand Nord, le centre et le Sud maintenant que ses axes sont bitumés, le commerce y est florissant surtout celui des denrées produites localement comme le manioc et ses dérivés, la banane plantain, le pistache, de poisson, l’huile de palme et la viande de brousse qui est la cerise sur le gâteau.

Région de rivières et de lacs, de mouvements de populations et leur lot de conflits, de minéraux précieux, d’essence rares et de pauvreté, d’abondance alimentaire et de malnutrition, elle est finalement comme cette belle qui a tout donné mais qui malheureusement doit attendre son bonheur d’ailleurs.

 

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

+ 79 = 84