Dossier Chronique La sorcellerie : Une obscure réalité dans nos cités

La sorcellerie : Une obscure réalité dans nos cités

-

- Advertisment -

Les populations du nord Cameroun, fidèle à la tradition africaine ont pour la plus part préservés leurs rites et coutumes. Seulement, beaucoup de ces pratiques ne sont pas toujours bonnes pour le commun des mortels et c’est ainsi qu’on peu déplorer les multiples attaques mystiques et pratiques obscure dont sont victimes certains ressortissants de nos localités de la part des adeptes de la magie noire. Des pratiques antis évolutionnistes trop souvent inscrits au registre des fait divers qui freine notre développement et noircissent de manière pas commode le tableau de nos difficultés.
Cette réalité de la sorcellerie pourtant déplorable et jusqu’à lors déploré continu de faire des dégâts dans nos villes et villages. Il est courant d’entendre dire « On l’a Tchop ; On l’a Nyan… » pour évoquer la nature mystérieuse d’une réalité vécue. Il est aussi facile de constater que se sont en grande majorité les jeunes qui sont pris pour cible ou sont victimes de ce phénomène de sorcellerie dans nos contrés, pour quel raison je ne saurai vous le dire. Dans certains localités, il serait semble t-il impossible pour les jeunes et étrangers d’y évoluer. Certains parents justifient l’éloignement des progénitures de leurs villages par ces faits et/ou préjugés métaphysiques. Une manière d’éviter au rejeton de constituer le festin des sorciers et vampires. Ainsi plusieurs enfants affirment n’avoir jamais mis les pieds au village et que cela ne les dérange guère. Pourquoi en serait-il autrement si cet éloignement des racines pourrait justifier leurs présences sur terre ?
Les théologiens s’insurgent contre cette crainte du naturel qu’ils disent indigne des fidèles chrétiens. Pourtant n’empêche que des phénomènes inexplicables habillent le quotidien de nos communautés. Certains villages trainent de salles voire de macabres réputations. La bourgade Nassore, située entre Garoua et Pitoua est compté comme le coin des mangeurs d’hommes du Grand Nord. Ces fiefs des disciples des ténèbres font de nombreuses victimes innocentes chaque année. D’après l’information glanée, le lieu serait « Nassore est terre d’asile des sorciers expulsés dans les quartiers et villages environnant » confessera un septuagénaire habitant du coin.
Outre le Nord,  d’autres régions détiennent également leurs quartiers de sorciers. Ces territoires de prédilection pour les créatures diaboliques sont la terreur des populations. C’est le cas de Doualare à Maroua, Jolie Soir à Ngaoundéré et la ville de Tibati dans de département du Djerem d’après les témoignages. Il y aurait dans ces lieux des sorciers qui auraient avoués leurs forfaits. Des salles besognes qui se chiffrent à des centaines de personnes condamnées au parloir des sorciers. Certains affichent au compteur une vingtaine de victimes, des gamins pour la plus part. La jalousie, l’amour du gain facile, la cupidité, etc. constituent des tentatives d’explication évoquées. Des cas de scène d’orgues modernes qui font craindre pour sa peau dans ces quartiers généraux. Les sorciers y sont virils et virulents parce lésés par les populations qui les craignent.  
Puisqu’il n’existe pas de sérum ni de vaccin contre les méfaits des actes de sorcellerie, les sorciers sont invités à plus d’humanisme. L’émergence du Cameroun enclenché demande la contribution de toutes les nlocalités. Car quand bien même ils ne portent pas atteinte à nos vies, ils constituent des passages cloutés au développement de nos cités. Il faut bien le dire, l’une des conséquences de leur sombre besogne est l’exode rural. Comment pourront nous sortir de l’impasse si dans nos villes et villages, si les premiers concernés sont le principal frein à cette dynamique. L’exile de certaines couches de la population réduit ainsi la vitalité des contrés. Un changement radical de mentalité s’impose pour que les sorciers mettent pause à ces attitudes réfractaires au progrès.

blank
chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com

LES PLUS LUS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×