Découverte Tourisme Nord-Cameroun : des potentialités touristiques diversifiées

Nord-Cameroun : des potentialités touristiques diversifiées

-

- Advertisment -

Le potentiel touristique du Nord-CAMEROUN.

 

Les rochers du Nord

Tourisme balnéaire :
Le Nord Cameroun ne dispose malheureusement pas de zone balnéaire, celles-ci étant situées dans le littoral (Douala, Kribi et Limbe) largement ouvert sur l’Atlantique avec ses 400 km. Mais néanmoins il faut noter que le Nord du Cameroun dispose d’un bon réseau fluvial qui peut servir d’intéressantes distractions, balades en pirogues sur ces eaux douces. Notons qu’avec les investissement en cours et les innovations en vus, il n’est pas exclus qu’il soit crées dans un proche avenir des plages artificielles dans cette partie septentrionale pour permettre aux touristes de venir se bronzer sous le soleil du sahel el jouir de cet autre environnement unique du Cameroun.

Tourisme de safari-photo et chasse :
Le Nord Cameroun peut se targuer de disposer des plus célèbres parcs naturels parmi ses sept parcs nationaux.  Le plus célèbre et le mieux aménagé est le parc de Waza suivi de la réserve de la Bénoué classé patrimoine  de l’Unesco et plusieurs autres destinations de rêve à découvrir. Ces parcs sont riches en espèces animales représentatives de la faune africaine : éléphants, lions, grand félins, fauves, buffles, antilopes, hippopotames, gorilles, etc.
Si la chasse est interdite dans les parcs nationaux il existe par ailleurs quatorze zones de chasse comportant plus de 500 km de pistes entretenues. La chasse est ouverte de décembre à mai dans le strict respect de la convention sur la protection des espèces menacées.

Tourisme culturel :
Le Cameroun et le nord Cameroun en particulier est une mosaïque de culture, tradition et coutumes qui foisonnent la richesse patrimoniale nationale. Près de 250 ethnies caractérise l’ensemble de nos cultures parmi lesquelles le nord du Cameroun qui représente près d’un tiers du pays en population et superficie se taille la part belle.
Sur ce plan culturel, notons que le grand nord est la plus garni, diversifié avec des bon nombre de sites et cultures encore méconnus du grand public que nous invitons les amateurs d’originalité à venir découvrir. Le touriste peut ainsi goûter à la diversité présente dans  l’architecture traditionnelle, le folklore, la religion, la cuisine, l’artisanat, etc. Le patrimoine historique est également riche avec des monuments et vestiges du triple héritage colonial allemand, français et anglais.  
Vous pouvez aussi avoir l’opportunité d’entrer en contact directe avec certaines cultures en assistant aux festivals culturelle et manifestations traditionnelle à fortes valeurs historiques, organisés par les peuples du septentrion pendant la saison touristique qui va de novembre à mai. La Fantasia (manifestation spectaculaire animée par des cavaliers chevauchant à bride abattue, nles jours de fête, sur des montures pures sang superbement harnachées, les spectacles de danses traditionnelles, Festivals et manifestations rituelles annuel ( Nyem-Nyem de Galim-Tignère, Mboum  Fali, Gbaya, Guidar, Massa, Toupouri, Matakam, Mousgoum, Moundang, etc…) sont aujourd’hui devenus des événements incontournables, célébré à chaque fois avec aussi bien la même intensité que la même détermination de préservé le riche héritage traditionnel qui forge leur spécificités et leur originalités.

Tourisme de montagne :
La chaîne montagneuse de Kapsiki, de Galim Tignère, la dorsale camerounaise ;  les mont Mandara, Ngaoundéré, offre un environnement adapté à l’alpinisme et un paysage unique. Avec le Mont Kapsiki qui culmine à plusieurs mètres de hauteur un paysage pittoresque rare. Il existe aussi une falaise et des sources thermales dans l’Adamaoua.  

L’écotourisme :
Il s’effectue dans les sites et aires  protégés comme le parc de la Bénoué qui recèle des espèces végétales vieilles de plusieurs millions d’années, les réserves comme le Buffle noir dont certaines comme la réserve du Dja  dans le sud du Cameroun sont classées patrimoine mondial de L’Humanité, les Mont avec leur flore très rare et les sites fossiles comme celui du Mayo-Rey.  

Tourisme d’affaire :
Grâce à la qualité des infrastructures d’accueil (Aéroports internationaux, Hôtels de classe internationale), les villes du Nord Cameron accueillent chaque année des grands rassemblements et rencontres fréquentés par des hommes d’affaires et des officiels venus des quatre coins du monde.  

Tourisme sportif :
Hormis le football qui a fait la réputation du Cameroun, d’autres sports liés au tourisme se développent : pêche au large de la Bénoué, de Tibati et de  la réserve hydraulique riche en espèces aloétique du barrage de Lagdo, terrains de golf, le tour cycliste annuelle dont les étapes du nord sont devenu des escales obligatoires sans oublier les clubs équestres de Garoua.  

Tourisme, une ressource économique pour  le Sahel :
Le tourisme dans le Nord Cameroun est l’un des secteurs sur lesquels repose l’économie dans cette partie du pays. Les appuis de l’Etat camerounais dans sa relance de façon durable et la prise de conscience collectives des acteurs des différents sous-secteurs concernés, sont les motifs qui donnent lieux d’espérer un avenir radieux à l’activité touristique dans cette partie du pays.
Compte tenu de la richesse du patrimoine (sites splendides, paysage variés, artisanat…..), la zone septentrionale a pour ambition d’accueillir le plus grand nombre de touristes dans les années à venir et les actions en cours vont y concourir. Les chiffres seront très certainement  revus à la hausse avec la finalisation des projets en cours, (chartérisassions, désenclavement des sites, ouverture des bureaux de promotion à l’étranger), les arrivées de touristes pourraient se multiplier dans les destinations de prédilection du nord Cameroun.

blank
chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com

LES PLUS LUS

C'EST TOUT FRAIS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×