Société Santé Épidémie de paludisme dans l’Extrême-Nord

Épidémie de paludisme dans l’Extrême-Nord

-

- Advertisment -

 Le Palu met KO les populations dans le septentrion, plus de 1000 cas de décès dénombrés.

Cela fait plus d’un mois qu’on assiste à une hospitalisation massive de personnes souffrant de paludisme dans l’Adamaoua, le Nord et plus particulièrement l’Extrême-Nord du Cameroun. La situation est sans précédent, devant les capacités d’hospitalisation dépassées, l’excédent de malades est couché à même le sol à l’extérieur où il reçoit les soins tant bien que mal. Plus de 10000 cas de malades enregistrés parmi lesquels 900 décès officiellement déclarés.
Après les campagnes de distribution de moustiquaires imprégnés à longue durée d’action (MILDA), la première question qui nous vient est pourquoi cette recrudescence du paludisme ? Les raisons à nous données par le médecin chef sont : « Les Milda ne sont pas systématiquement utilisées lors du coucher par les récipiendaires». Il faut remarquer pour mieux étayer les causes de cette épidémie que la période de transition climatique est déjà pleinement amorcée.
De plus les inondations qui ont eu lieu dans les régions du nord font qu’au moment où la chaleur arrive, l’eau stagne encore près des habitations créant ainsi des conditions favorables au développement des moustiques. L’humidité permanente et la chaleur, l’association constitue une ferme naturelle pour les moustiques.
Dans ces conditions d’inondations où les populations doivent se déplacer en laissant derrière eux leurs affaires souvent, une moustiquaire a vite fait d’être oublié. Dans ces conditions, l’administration sanitaire est interpellée pour une réaction à l’urgence, la lutte directe, pulvériser les nids et zones à risque.

blank
chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com

LES PLUS LUS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×