Dossier Tapis Rouge HELOU GHASSAN, médaillé d’honneur du travail en or, argent...

HELOU GHASSAN, médaillé d’honneur du travail en or, argent et vermeil

-

- Advertisment -

Voici 33 ans d’activité bien récompensés, le libanais opérateur économique voie sa contribution au développement du Cameroun salué.

L’homme, son œuvre :
À peine son diplôme de mécanique générale en poche, il débarque au Cameroun le 29 septembre 1980 à 21 ans. C’est ainsi qu’il s’installe dans la métropole du château d’eau sur invitation d’un cousin ayant immigré au pays depuis 1967. Originaire de la localité Kfarsaroun dans la région d’Alkoura au nord du Liban, sa vie et toute sa carrière professionnelle, c’est à Ngaoundéré qu’il les passera. Helou Ghassan de son nom, aura son premier poste en qualité de Chef mécanicien dans les entreprises de transport Dabadji Khalil pendant 3 ans. Plus tard en 1989, il loue et réhabilite une boulangerie désaffectée à lui proposée par une connaissance. Technicien expérimenté, il mettra tout seul en marche les machines longtemps à l’arrêt. Travailleur et téméraire, il s’investira sans relâche pour faire prospérer le business. Pendant des années, il sera au four, au moulin et au volant de sa camionnette de livraison de pain. Le succès grandissant, 1993 verra l’ouverture de sa propre boulangerie à Bali au grand marché. Bien intégré dans la région, il parle couramment fulfulde, français et libanais naturellement, ce qui lui permet de tisser des liens étroits avec les locaux. Un peu d’économies réalisées, le jeune et ambitieux chef d’entreprise s’élance aussi dans le transport dès 1994. Une autre affaire juteuse, qui lui permettra de diversifier ses activités. La mécanique, un métier qu’il aime et pratique depuis l’âge de 13 ans, les rouages il les connait. Très vite, il fera fortune dans ce secteur avant de tourner définitivement la page en 2001. Aujourd’hui, il a totalement regroupé ses investissements dans l’agroalimentaire (Boulangerie, alimentation et commerce général). Deux nouvelles boulangeries seront créées plus tard dont l’une à la gare-voyageurs et l’autre dans la zone universitaire de Dang. Les Boulangeries pâtisserie Helou (BPH) et la Société des boulangeries du Cameroun (SBC), deux grands groupes qui emploient environ 120 Camerounais. Avec les infrastructures qu’il faut, le personnel adéquat, des ateliers bien équipés et des maintenanciers maison, les choses roulent bien. Dans le besoin, son personnel sait pouvoir compter sur sa longue expérience en termes de conseils et coaching.

 helou

Vie sociale :
Homme social et généreux, il le pratique à travers des gestes humanistes aux groupes et particuliers. Membre du Rotary Club Adamaoua, pendant 9 ans, il en sera le trésorier régional. Côté famille, Helou Ghassan est arrivé au Cameroun déjà engagé avec la femme de sa vie, Mountaha, avec laquelle il était religieusement uni à l’Église grecque orthodoxe. Dans cette communauté, pas de mariage civil, la vielle tradition fait office de loi. Ensembles, ils auront trois grandes filles, Diane (32 ans, mariée en Arabie Saoudite et mère de deux enfants), Daisy (diplômée en sciences politiques de l’université de Beyrouth) et nCynthiail la benjamine (étudiante en graphic design dans la même cité). Les raisons des études supérieures de ses enfants dans son pays, il les justifie par les effectifs pléthoriques dans nos universités mais surtout le souci de les rapprocher de leurs racines, motif de l’accompagnement par leur maman. En toute humilité, il reconnait avoir «réussi». Non pas dans la facilité, mais dans le travail sérieux et constant! « De 1989 à 1993, j’ai bossé nuit et jour sans relâche dans ma première boulangerie ; arrivé au boulot le premier et rentré le dernier chaque jour ». Une situation qui n’a pas changé malgré son succès. Pour l’heure, ses investissements entre terrains, bâtiments, matériel et équipements, s’élèvent à des centaines de millions en terre camerounaise. Les décorations qu’il reçoit ce 20 Mai célèbrent ces efforts. Chose curieuse, la requête n’est pas personnelle mais émane de l’administration qui n’a fait que traduire ce qu’on lui reconnait déjà. « Je n’ai pas demandé de médaille. Le personnel de la délégation du travail m’a proposé. Lorsque mon nom est sorti, je ne pouvais que me plier à cet honneur qu’on me faisait ». Ce Monsieur au respect établi ne songe nullement à quitter ce havre de paix qu’il apprécie tant. Mis à part les petits bobos naturels  minimes, aucun mauvais souvenir n’a entaché son séjour. Son conseil aux nombreux étrangers se résume en ceci « Investissez au Cameroun ! Ne mettez pas en tête que vous êtes de passage ». A 54 ans sonnés, la prospérité de son patrimoine le préoccupe davantage. Infatigable, de nouveaux investissements sont en cours de gestation.
Témoignage des collaborateurs
Nkami Clovis : Directeur des Ets Helou, 9 ans de collaboration
 Monsieur Helou Ngassam est un chef d’entreprise sympathique toujours à l’écoute de son personnel. Pour lui c’est tout naturel de résoudre nos problèmes. Employeur de plus de 110 employés que j’ai sous ma responsabilité qui travaillent avec sérénité dont certains depuis des décennies. Sur le plan technique, il fait tout son possible pour améliorer nos conditions de travail. Nous disposons de facilités professionnelles, des ateliers suréquipés, une assistance médicale et une prévoyance sociale qui boostent notre rendement.

Lonla Fokou Reine Inès, sécrétaire, 2 ans de collaboration
M. Helou Ghassan est mon père. Nos relations humaines vont au-delà du professionnel. Il est compréhensif et attentif lorsque nous lui exposons une situation. Un patron qui ne dérange pas. Un chef qui honore ses engagements envers son personnel et tient parole en cas de nécessité. Pour lui, nous sommes tous ses enfants. Au travail, nous le connaissons ouvert et relax, raison pour laquelle nous n’hésitons pas à l’approcher. Difficile de le voir en colère contre nous. Sauf si nous posons des actes maladroits comme le vol qu’il déteste. L’image que j’ai de lui est celle d’un patron qui n’hésite pas à prendre des mesures incitatrices pour stimuler son personnel. En bref c’est simplement un boss avec un grand cœur.

blank
chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com

LES PLUS LUS

C'EST TOUT FRAIS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×