kmer
NEWSLETTER

Français     English

Partager cet article / Share this post
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Cameroun, Afrique en miniature fait son entrée dans le registre des destinations touristiques.

 

 

L’année 2010 à vue une fois de plus le tourisme s’affirmé en tant que industrie leader dans le monde et les dernières estimations de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) le confirment. Au 30 décembre 2010, le marché touristique mondial à engrangé 922 millions d’arrivées internationales, des recettes de 944 milliards de dollars ce qui équivaut à 377.600 milliards de Fcfa, mieux que toutes les autres industries.
L’OMT prévoit en 2020, plus de 600 millions d’arrivées internationales et selon elle l’Afrique disposera de prêt de 40 % de ce flux, il est question pour le Cameron de se positionner au centre des convoitises en améliorant la qualité de ses attraits touristiques et en promouvant ses richesses, bref de se déployer sur tout les plans et dans tout les domaines touristiques pour attirer davantage de visiteurs par ces atouts inestimables.
Le Cameroun malgré quelques handicapes et  difficultés à beaucoup évolué sur certains plan. Dans l’hôtellerie par exemple, à l’heure où nous sommes, les capacités comptabilisées sont d’ordre de 2540 hôtels toutes catégories confondues pour 38.775 chambres et 44110 lits.   Selon le Ministère du Tourisme Camerounais, il se construit chaque année environs 130 hôtels pour 4690 chambres et 5846 lits. Les estimations pour 2035 portent à croire que si tout évolue dans le bon sens nous en serons à 5690 hôtels pour 156.025 Chambres et 170.260 lits ce qui confortera à coup sure nos potentialités touristiques.
Les recherches de l’Institut National de la Statistique révèlent que le tourisme camerounais aura produit au cours de l’année 2010 des recettes de 28 milliards 640 millions de Fcfa pour les visas d’entrés, 2 milliards 660 million pour les timbres d’aéroport 59 milliards 142 millions pour les impôts et taxes diverses liées à l’activité soit au finish une bagatelle contribution numéraire de 90 milliards 442 millions de Fcfa dans l’économie locale. Les estimations de 2035 prévoient 250 milliards de recettes de visas, 23,25 milliards de timbre et 132,517 milliards de taxes diverses soit environs 405 milliards 542 millions de recettes souhaité au bas mot sans compter que si tout les mécanismes de professionnalisation de l’industrie touristique camerounaise sont enclenchés et poussés à bout avec des résultats palpables, ces estimations pourront être largement revus à la hausse. En 2010 la contribution au PIB national à été de 3 % ce qui laisse croire qu’en 2035 il pourra s’élever à 13 %. Ce qui serait magnifique.

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

+ 54 = 57