Société Divers Ngaoundéré, La pluie en décembre

Ngaoundéré, La pluie en décembre

-

- Advertisment -

La pluie est de retour, les habitants de Ngaoundéré et ses environs l’on constaté au petit matin du 3 décembre 2013.

Du jamais vu à Ngaoundéré ! De la pluie à grosse goute à cette période de l’année ! C’est ce qu’on vécut les populations au petit matin du 3 décembre 2013. Il faut croire que le climat nous joue des tours de magie de la nature ce dernier temps. Selon les spécialistes, le monde connait de nombreuses perturbations climatiques avec le réchauffement de la planète et la monté du niveau des eaux. Loin d’être exclu, l’Adamaoua n’est pas épargnée, comme le Cameroun. Cette donne mondiale provoque des changements curieux de températures et pression. Depuis le samedi 30 novembre déjà, le ciel s’était assombri et le tonnerre grondait sourdement. Dès lors, des fines gouttelettes déchiraient le nuage de poussière et titillaient la couche de poussière qui recouvre le sol. La pluie était prévisible.
Chose curieuse, cette année la saison de pluie avait connu des recors de pluviométrie de juin à septembre. Aussi tôt parti, la chaleur avait pris le relai plongeant Ngaoundéré dans une canicule peu ordinaire. L’une des conséquences fut la recrudescence des maladies de contre saison. Avec des telles variations on a tout à craindre pour la santé des enfants et autres personnes fragiles. La région est d’ailleurs très exposée aux épidémies en période sèche. Le vrai visage de la fraicheur de décembre restant encore attendu, il serait prudent de se préparer à des particularités également. Gare aux surprises désagréable.
Chose rare, de la pluie au mois de décembre dans la métropole du château d’eau, on n’en est pas habitué ici. La surprise était donc grande pour ceux ont eus le sommeil lourd durant la nuit du lundi bercé par cette brise fraiche. Le réveil s’est fait dans l’humidité et le sol trempé. Pour les malheureux qui avait laissé des vêtements ou du matériel à l’extérieur sachant que l’eau n’était plus du moment ne pouvait que constater les dégâts. Chose inhabituelle mais pas du tout mauvaise, une brise de fraicheur domine l’air. De quoi donner du tonus aux populations et refroidir les ardeurs du soleil qui dictait déjà la loi de ses rayon par des temps de chaleur. Comme le dit le dicton, après la pluie, c’est le beau temps. Profitons-en !

blank
chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com

LES PLUS LUS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×