Culture Talent Princesse Africaine, artiste et mannequine

Princesse Africaine, artiste et mannequine

-

- Advertisment -

 « Je parle de l’Afrique à travers les cheveux ».

Qu’est ce qui fait l’originalité de Princesse Africaine ?
Je fais dans la coiffure artistique et traditionnelle. A travers l’institut de beauté Princesse Africaine, je forme des jeunes filles et jeunes hommes à être des mascottes naturelles africaines.
Une idée de votre parcours princesse ?
Ça fait  six (06) ans que je suis dans le métier, ayant remporté beaucoup de prix. Mon travail m’a amené dans plusieurs événements de part le monde ayant remporté beaucoup de prix au passage. Je suis moi-même mascotte polyvalente donc je représente le Cameroun dans beaucoup de foires artisanales. En 2011 j’ai remporté le 1er prix du jury en coiffure artistique et traditionnelle.
Que vous dises les gens en vous voyant ainsi déguisé en mascotte africaine ?
Une chose est sure, je ne passe pas inaperçu. Mes élèves et moi sommes habitués aux regards curieux et questions de toue sorte. Oubliant que c’est cette identité qui fait le charme de l’africain. Si nous ne valorisons pas ce que nous sommes, qui le fera pour l’Afrique.
Décrivez la coiffure que vous portez sur la tête ?
Elle la nomme la « Princesse Africaine ». Cette coiffure illustre le combat de nos ancêtres contre cette tâche de l’histoire du noir. Nos parents qui ont été vendu pour aller travailler dans les champs des blancs. Lorsque le blanc vous trouvait avec des tatouages au visage, il se disait que vous aviez une maladie contagieuse et ne vous amenait pas. Ce qui est marrants, ce sont ces mêmes blancs qui sont venus épouser les filles noires qui sont devenus des princesses africaines au pays du blanc.
Le métier nourrit-il la princesse ?
Pour le moment je vie d’abord ma passion. Ce qui est sure quand je vais dans une cérémonie, mes accoutrements font de l’effet. Les gens apprécient et les retombés sont immédiates en terme de gain, commandes, sollicitation. Je ne fais pas cela pour de l’argent mais la qualité de mon travail fini par payer plus que je ne l’imaginais très souvent.
Le message d’une princesse aux jeunes africains ?
Je demande aux jeunes africains de laisser un peux de côté les choses des blancs. Essayons un peu d’être fier dans notre peau d’africain au moins une fois par mois pour valoriser notre nature originelle. Militons pour freiner la mondialisation radicale qui détruit nos valeurs contre quoi en retour. Une journée où l’on serait une mascotte de nos ancêtres et grands parents dans leurs accoutrements traditionnels.

blank
chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com

LES PLUS LUS

C'EST TOUT FRAIS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×