tignere mairie
NEWSLETTER

Français     English

Share this

La création de l’arrondissement de Tignère remonte en 1982 lorsque le gouvernement érige le Faro et déo en département.

Tignère est située au nord par la ville de Poli, à l’ouest par Mayo-Baléo et au sud-est par l’arrondissement de Tibati. Ville au paysage pittoresque et ceinturé de chaîne de montagne qui lui procure une atmosphère agréable. Son sol de couleur rougeâtre, poussiéreux en saison sèche et boueux en période humide est favorable se montre généreux.

Circonscrit sur une superficie de 5000 km2 avec une population estimée à 40 000 habitants repartis entre les Fulbé, Péré, Haoussa, Bororo, Mboum. Ville cosmopolites, laïc, musulmans et chrétien se côtoie paisiblement. Les différentes ethnies qui occupent cet espace géographique sont politiquement coiffées par six formations politiques le RDPC, UNDP, ADD, SDF, UDC, ARN qui dictent les règles du jeu.

Lamidat de Tignère since 1812

Zone d’agriculture à fort potentiel, les populations sont à majorité des travailleurs de la terre. Côté élevage, Tignère comme l’ensemble du département du Faro et Déo compte l’un des cheptels bovin les plus important du bastion bovin que constitue la région de l’Adamaoua. A cela, il faut ajouter le petit élevage, le commerce, l’exploitation minière et d’autres petits métiers qui constituent l’économie locale. L’ouverture au Nigéria voisin par la ville voisine de Kontcha est l’un des atouts de Tignère dans le domaine des échanges économiques.

Les difficultés des populations de l’arrondissement de Tignère sont principalement celles d’accessibilité à travers le mauvais réseau routier, l’insuffisance de la fourniture en énergie, l’absence d’eau potable courante et l’insécurité. Le détachement du BIR très présent sur le terrain, s’est engagé sur le front sécuritaire, aux côtés des forces de l’ordre (gendarmerie, Gpic, police), pour faire reculer les attaques des coupeurs de routes qui menaient la vie dure aux commerçant, riches producteurs et commerçants à bétail notamment. La jeunesse de Tignère, très dynamique est en proie au manque de loisir sain, la délinquance et la consommation des drogues telles le « Tramol ».

Lire aussi / Also read
Le site des dinosaures de Managna au Cameroun

Vue panoramique de Tignère en construction

Avec la décentralisation en cours procure à Tignère amorce son développement. Un développement axé sur la bonne exploitation de ses ressources et potentialités. La lutte contre la pauvreté, la vie chère, le désenclavement deviennent de ce fait les priorités des acteurs de développement pour sortir la localité de son éteinte. Cette mairie crée en 1965 était alors administré par le sous npréfet de l’époque. Le premier maire de son histoire de la commune rurale qu’elle était fut monsieur Dotidjo May Mohamadou dans les années 1996.

La localité compte l’un des plus imposant Lamidat de l’Adamaoua fondé en 1812 d’où trône le Lamido Babba Dahirou, 7e de la dynastie des lamibés de cet empire. Le lamidat situé au quartier Fada chefferie est un bastion de l’histoire de la localité. Une balade dans les artères de Tignère vous mènera dans les quartiers Yelwa qui abrite l’hôpital départemental, Lac qui est le secteur administratif, quartier 55 de l’appellation du premier résident de ce secteur, Mayo Bororo traduisant la forte concentration des nomades bororos, Haoussa cadre du marché, Marouaré l’école coloniale devenu école annexe avec la création de l’Enieg et Pastoral à l’entrée de la ville qui est le secteur des nouveau édifices publiques et constructions futuristes.

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

4 + 3 =