camion
NEWSLETTER

Français     English

Partager cet article / Share this post
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La campagne menée par les exploitants et les autorités vise à donner une leçon des choses aux transporteurs pour réduire le taux d’infractions et d’accidents sur nos routes.
Stop à l’incivisme ! Tel est l’objectif poursuivi par la campagne de sensibilisation qui en cours dans le secteur des chauffeurs de camion depuis le 24 octobre. L’action dont l’impact pourrait améliorer les performances du secteur qui revêt une importance capitale au vu du nombre de cas d’infractions du code de la route casé par les transporteurs.
Les conducteurs de gros engins sont considérés à juste titre comme les éléphants de la piste se comportent en véritables bourreaux sur nos routes. L’Adamaoua traversé par la route nationale numéro une (RN1) à travers le corridor Douala-Ngaoundéré-Bangui-N’Djamena est une des régions les plus affecté par les écarts de comportements  des transporteurs.
L’on se souvient encore de cette interaction entre transporteurs Tchadiens et policiers du 14 février 2011 qui avait plombé l’activité, causé des dégâts matériel important et pertes en vie humaines, provoquant au passage une un incident diplomatique. Des agissements qui témoignent du désordre qui règne dans le secteur.
Les cas récurrents d’incivismes étant les stationnements abusifs, l’excès de vitesse, le non respect d code de la route, la surcharge, la violation des contrôles, entres autres généralement enregistrés. La où la route passe, le développement suit. Ce développement ne saurait s’accompagner de perte en ressources humaine et matériels insoutenable.
Les acteurs se doivent de prendre des mesures pour simplifier les cas d’accident à leurs plus simples expressions pour stopper le flux de sang et de lamentation. Les transporteurs en tant qu’individu au centre de cette activité se doit donc d’être sensibilisé pour améliorer l’image du secteur et mieux son apport au développement.

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

8 × = 72