Culture Talent Yacmou Moumouni du groupe Mamar Kasey du Niger

Yacmou Moumouni du groupe Mamar Kasey du Niger

-

- Advertisment -- Yacmou Moumouni du groupe Mamar Kasey du Niger- Yacmou Moumouni du groupe Mamar Kasey du Niger- Yacmou Moumouni du groupe Mamar Kasey du Niger

« Les gens m’appelle denké-denké, il faut me voir sur scène pour comprendre. »

Le peul pour toi c’est qui ?
Un nomade, car le peulh ne connait pas de frontière. Partout il va conduisant son troup

eau, valorisant sa culture. Nous voyageons à travers les savanes et plaines l’Afrique sans crainte.

Quel est ton sentiment pour cette présence au Cameroun à l’occasion de la Journée Internationale de la Vache ?
Très ravi car c’est la troisième fois qu’on m’invite au Cameroun pour des spectacles mais les dates coïncidaient avec mon agenda d’événement. Je sors d’ailleurs d’une tournée africaine qui s’est achevée le 17 décembre. Après une escale en Allemagne, Hollande, Belgique, Autruche, j’ai pris le vol pour atterrir au Cameroun. C’est pour dire combien je tenais à être à Ngaoundéré pour partager la culture peulh avec les autres frères d’Afrique.

Ce qui t’a le plus accroché à ce rendez-vous ?
Mon côté peulh à l’occasion e cette rencontre mondiale de Tabital Pulaaku International à Ngaoundéré. Je suis un peulh du Niger je me sens à la maison entourer par les peulh de toute l’Afrique. D’ailleurs le Cameroun est l’un des pays qui compte une forte communauté de peuhl qui vit en harmonie avec les autres communautés. C’est un modèle de cohabitation pacifique à copier.

Un rappel historique de ton riche parcours artistique ?
Je suis un artiste engagé qui est à son 4e disque sur produit en Europe. Déjà en 1999 j’ai effectué une tournée au Cameroun. J’ai fait Garoua, Ngaoundéré, Bafoussam, Douala, Yaoundé notamment. Le Mamar Kasey est fondé depuis le 22 novembre 1995, ça fait 18 ans qu’on promeut la culture sahélienne à travers notre art.

Comment se porte la musique peul ?
Dieu merci ! Je peux dire sa marche à l’internationale. Nous allons dans le groupe de sollicitation en sollicitation. Le 4e album qui vient de sortir est la preuve que la musique peulh se porte bien. J’ai réservé l’exclusivité aux peulh du Cameroun pour les faire honneur avant même de balancer ça dans mon pays. En Europe, les gens m’appellent denké-denké, parce que je fais bouger les foules. Il faut me voir sur scène pour comprendre.

Le message aux peuls ?
Soyons unis. Nous devons nous mobiliser pour barrer la voix à la division et à la perte de valeurs. Défendons notre cause pour faire face aux difficultés ensemble.

blank  - Yacmou Moumouni du groupe Mamar Kasey du Niger
chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com

LES PLUS LUS

- Advertisement -- Yacmou Moumouni du groupe Mamar Kasey du Niger

ArticlesRELATED
Recommended to you

×