agriculture
NEWSLETTER

Français     English

Share this

Le mini comice de l’Adamaoua a ravitaillé les ménagères en produits agropastoraux variés pour les fêtes.

Dans une ambiance de marché en cette période de fraicheur, les acteurs venus de 21 arrondissements de l’Adamaoua ont exposés leurs labeurs. Les participants ont ainsi pris part à la foire agropastorale régionale du 22 au 23 décembre 2013. L’espace a permis de présenter les céréales, les tubercules, les oléagineux, les produits maraichers, le café, le cacao, le coton, bref tout ce qui ce produit de mieux dans l’Adamaoua. Le personnel du Minader a ratissé le milieu rural pour faire la lumière sur les meilleurs atouts locaux de la terre.
L’exposition-vente de deux jours à l’esplanade de la délégation régionale du Minader, a donné à voir le fruit du travail des agriculteurs durant l’année. « L’organisation visait à permettre aux populations de se ravitailler à des prix abordables. Nous avions plusieurs spéculations, l’apiculture, l’aviculture traditionnelle et moderne, le gros bétail, l’élevage non conventionnel, etc. », explique Bobbo Ahmadou, chef service de développement de produits des industries animales Adamaoua.
Les populations de passage dans les stands n’ont pas que gicler des yeux les produits dont certains étaient impressionnant du point de vu du volume et de la qualité. Les consommateurs ont fait le plein des paniers en cette période de fête. Dans la mouvance, des exposants profitant de la situation, ont élevé les enchères mettant en rogne les encadreurs que sont les délégués.  {sidebar id=11}
La foire regroupait fruits agricole et produits d’élevage d’une diversité exprimant le potentiel des secteurs dans le château d’eau. La pratique agropastorale ne va pas sans difficulté. «Nous n’avons pas de suivi par les techniciens et faisons face au manque de matériel » trahis Yaya Bakari délégué Gic Deenal de Belel, 1er prix de l’arrondissement. Comme lui plus de 150 agriculteurs et éleveurs ont montrés leurs savoir-faire.
Les lauréats de cette édition ont reçus des pousse-pousse, charrettes, mangeoires, machettes, bottes, des intrants et autres matériels devant les permettre d’améliorer les productions. Les prix qui visent à encourager la créativité, ingéniosité et volonté au travail des acteurs agro-sylvo-pastoral.
Reconnaissant que le secteur rural renforce l’économie nationale, le secrétaire général des services du gouverneur exhortera les responsables techniques à veiller à l’encadrement des acteurs pour booster les rendements. Selon Issa Minista, délégué régional Minader pour l’Adamaoua, « Le monde agropastorale est en effervescence ». De ce qui c’est vu, il y a de quoi encourager l’investissement dans le domaine.

Share this
Lire aussi / Also read
Cameroun - Adamaoua : La Douane à l'assaut des frontières

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

3 + 2 =