femme
NEWSLETTER

Français     English

Partager cet article / Share this post
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nombreuses personnes se préoccupent au quotidien de leur apparence et sont prêtes pour cela à dépenser des fortunes en produits cosmétiques, soins esthétiques et autres ; oubliant le premier geste santé : une bonne alimentation! Alors :

Ce que vous pouvez faire
Cela dit, il est légitime de se préoccuper de son apparence physique, et il est très exagéré de dire qu’il n’y a jamais rien à faire.Et nous sommes particulièrement bien placés pour en parler ici car, en réalité, l’aspect de votre visage, la texture de votre peau, vos cheveux, vos ongles et même votre sourire (état des lèvres, dents, gencives) sont fortement influencés par votre état nutritionnel et hormonal.
C’est ce qu’explique le Dr Thierry Hertoghe dans un dossier spécial qu’il a fait sur la beauté du visage : « Notre visage reflète notre personnalité… et nos carences nutritionnelles et hormonales ».
« Si vos traits sont affaissés avec des paupières tombantes, des joues flasques et des signes d’atrophie tels que des sourcils clairsemés et des lèvres trop minces, cela peut indiquer une carence en hormone de croissance qui va de pair avec une personnalité anxieuse ayant tendance à dramatiser. »
« Un affaissement de la peau sous le menton peut aussi résulter de carences en zinc, en vitamines C et D, et en acides aminés, tout particulièrement en glycine et en thréonine. »
« Si, l’après-midi, vous avez l’air tendu et fatigué, il est possible que cela provienne d’une carence en magnésium qui s’accompagne d’une personnalité irritable et nerveuse. » ou encore : une peau sèche et pelliculeuse qui semble pâle et transparente est généralement due à un manque d’acides gras polyinsaturés de type oméga-6. »
Ce ne sont que des exemples parmi des dizaines qui sont des pistes d’explication  et de solutions pour corriger les manques qui influent négativement sur le visage.
Mais le travail ne s’arrête pas au visage.

 

Santé et beauté ne peuvent pas être dissociées
Il n’y a pas de différence entre soigner une personne et la faire redevenir plus jeune, plus belle et plus heureuse : « Si un médecin améliore réellement votre santé, vous paraîtrez à la fois plus jeune et plus attirante. ».
Chez les hommes, un bon équilibre nutritionnel et hormonal donne des cheveux épais, un large front, le regard franc, le caractère affirmé, le menton prononcé, la mâchoire carrée, les épaules larges, le torse bien dessiné, le corps svelte mais puissant, le ventre plat, les bras et les jambes musclés, le courage physique et la détermination.
Chez les femmes, cela produit des formes généreuses, une chevelure souple et abondante, de grands yeux en amande, des traits réguliers, une peau de pêche, la vivacité d’esprit, l’énergie, la mémoire, l’humour, etc.
Les hormones mâles donnent une « odeur d’homme », et les hormones femelles l’odeur « de femme » indiquant à votre entourage, inconsciemment, votre capacité de reproduction.
Lorsque vous êtes en super-production hormonale, les personnes que vous croisez ne sont d’ailleurs pas insensibles aux signaux que vous émettez sans le savoir : c’est à cet âge-là que vous vous attirez le plus d’amis et que les rencontres amoureuses sont les plus faciles. Votre capacité de séduction est à son pic.

Les risques du déclin
Réciproquement, une baisse du taux d’hormone entraîne inévitablement un affaiblissement de votre organisme. Vos muscles s’atrophient, vos cheveux grisonnent, blanchissent, tombent, vos os deviennent fragiles, votre vue et votre ouïe baissent. Votre peau se détend, sous les bras, au cou, au ventre et aux cuisses. Le désir sexuel régresse, le plaisir s’atténue. Bientôt, c’est la stérilité qui s’installe. Certaines personnes deviennent de plus en plus irritables, solitaires, isolées, déprimées.
Tous ces signaux, que l’on considère à tort comme normaux lorsqu’on vieillit, ne doivent pas être pris à la légère, ni être acceptés comme une fatalité.Même si le fait de vieillir n’est pas en soi un problème, cela le devient lorsque le corps devient vulnérable à la maladie, et que des fonctions vitales importantes bloquent.Car au fond, quand vous y réfléchissez, guérir signifie toujours retrouver la santé, l’énergie, les capacités et donc l’aspect physique que vous aviez… avant.
En meilleure santé, vous vous sentez plus sereine, plus sûre de vous, votre personnalité réelle peut s’épanouir, se montrer au grand jour. Votre enthousiasme naturel et votre joie, communicative, attirent alors les sympathies et les regards.

 

Fatigue : mieux dormir ne suffit pas toujours !
La fatigue peut être légère et passagère. Une alimentation équilibrée et de meilleures nuits suffisent alors à retrouver une énergie normale. Mais souvent, les patients qui consultent leur médecin souffrent d’une fatigue plus sévère et persistante qui leur fait paraître épuisés en permanence et se sentir déprimés, vieillis.
Plus dormir et mieux manger ne suffisent alors pas, mais la plupart des médecins sont démunis. Une fatigue non traitée est pourtant souvent annonciatrice de problèmes de santé bien plus graves. Le système immunitaire, la pression artérielle, le taux de sucre sanguin, la mémoire bien sûr peuvent se dérégler sous l’effet d’une intense fatigue qui persiste. Il est donc urgent de traiter le problème.
Il existe  différentes catégories de fatigue : au réveil, après un repas, dans l’après-midi, à 11h et à 16h, en soirée, endormissement devant la télévision, fatigue lorsqu’on est longtemps debout ou assis, fatigue permanente, fatigue excessive lors d’un exercice physique… Chacune a une cause différente, et c’est une grave erreur de chercher à les traiter de la même manière !
C’est pourquoi, il faut d’abord établir très précisément de quel type de fatigue vous souffrez, donner les causes probables et expliquer le mécanisme physiologique à l’œuvre (avec des mots compréhensibles par tous), indiqué ensuite précisément le traitement nutritionnel qui pourra remédier à chaque type de fatigue : vitamine B12, acide folique, vitamine C, coenzyme Q10, carnitine, chrome, fer ou vitamine B selon les cas.
La fatigue étant souvent causée par une mauvaise absorption des nutriments, ce qui explique le manque d’énergie, il est indiqué comment y remédier en prenant, selon les cas, des enzymes pancréatiques, des probiotiques, des comprimés naturels améliorant la production d’acide chlorhydrique dans l’estomac et plus souvent une combinaison des trois.
Souvent, également, la fatigue est causée par une mauvaise production d’hormones. Le Nutritionniste vous aide à comprendre comment cela fonctionne, car vous pouvez aussi bien manquer d’hormones thyroïdiennes, de cortisol, d’aldostérone, ou encore d’œstrogènes ou de testostérone.
C’est une piste en général négligée par la médecine. Pourtant, non seulement ce sont les hormones qui déterminent largement votre force et votre niveau d’énergie, mais ce sont aussi elles qui vous rendent séduisants. Rares sont les personnes qui reçoivent de leur médecin le moindre conseil précis sur leurs hormones, alors qu’il s’agit du sujet le plus capital pour conserver ou retrouver une santé optimale.

Derrière d’innombrables « maladies », un simple déséquilibre hormonal facile à corriger
C’est bien simple, d’innombrables « maladies » sont aujourd’hui traitées avec des médicaments chimiques coûteux et parfois dangereux, alors qu’il s’agit tout simplement de problèmes hormonaux qu’il est très facile de compenser, et ce sans danger ni aucun effet secondaire.
Si vous souffrez par exemple de fatigue chronique, de dépression, de difficulté à perdre du poids ou de crampes, il est capital de vérifier le fonctionnement de votre thyroïde et votre taux d’hormones thyroïdiennes.
Les véritables maladies de la thyroïde sont de plus en plus rares du fait de l’iodation du sel au Cameroun, mais il est fréquent de souffrir de dysfonctionnements thyroïdiens, notamment sous l’effet d’un stress prolongé :
– Si vous peinez à vous endormir le soir, ou si votre sommeil n’est pas réparateur, vous souffrez peut-être tout simplement d’un déficit en mélatonine, l’hormone du sommeil. La mélatonine est un des traitements naturels les plus efficaces et les plus sûrs qui soient : aucune dose dangereuse n’a jamais été découverte pour cette hormone, qui a de plus un excellent effet anti-vieillissement sur les cellules ;
– Si vous souffrez d’obésité, de diabète, de problèmes cardiaques, ne vous lancez pas tête baissée dans des régimes restrictifs, des programmes de sport, ou des traitements médicamenteux qui pourraient vous faire plus de mal que de bien. Vos problèmes pourraient tout simplement être dûs à une déficience en œstrogènes chez la femme ou de testostérone chez l’homme ou dans les deux sexes en hormone de croissance, une hormone produite par votre glande hypophyse dans le cerveau. Là aussi, le stress et les agressions sociales et environnementales peuvent être la cause du problème. Et il existe des moyens simples et naturels de faire augmenter les taux de ces hormones, et donc de vous faire retrouver la santé ;
– Si vous avez l’impression de vieillir de façon accélérée, si votre peau devient sèche et peine à cicatriser, si vos os deviennent fragiles et que vous vous fracturez facilement quelque chose, si vous perdez la mémoire et que votre désir et votre plaisir sexuels diminuent, préoccupez-vous de votre DHEA.
La DHEA est une des hormones antivieillissement. Elle est d’autant plus importante qu’elle sert de précurseur à de nombreuses autres hormones, comme la testostérone, les estrogènes, l’androstènedione. Si vous manquez de DHEA, votre système hormonal à plusieurs niveaux se dérègle, avec des conséquences aussi variées qu’un risque augmenté d’obésité, de maladie d’Alzheimer, d’impuissance et d’infarctus.
Malheureusement, la DHEA est l’hormone qui diminue le plus fortement avec l’âge, chez les personnes qui ne s’en préoccupent pas, et qui ne font rien contre : vous en produisez quatre fois moins à 60 ans qu’à 20 ans, ce qui explique l’apparition des maladies et la dégradation des organes.
Dans tous ces cas (et des centaines d’autres), retrouver un taux normal de ces hormones sera complètement naturel et donc n’entraînera, par définition, aucun risque du moindre effet indésirable. L’effet sera par ailleurs plus efficace que n’importe quel médicament, puisque les hormones ont aussi de l’effet sur l’expression de vos gènes eux-mêmes.

Vous accompagnez pas à pas
Prenez les principaux nutriments dont une carence peut provoquer des maladies ou un vieillissement accéléré :
– Les minéraux : calcium, fer, iode, magnésium, phosphore, potassium, sélénium, sodium, soufre, zinc ;
– Les vitamines : A (rétinol), B1 (thiamine), B2 (riboflavine), B3 (niacine), B5, B6, B8 (biotine), B9 (acide folique), B12, Choline, C, D2, D3, E, K ;
– Les acides aminés : 8 acides aminés ne peuvent pas être produits par l’organisme et doivent donc impérativement être apportés par l’alimentation ;
– Les lipides : de nombreux lipides (graisses) sont indispensables : stérols, tocophérols, phospholipides, sphingolipides, mono insaturés CIS, polyinsaturés…

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

5 + 3 =