charles ateba eyene
NEWSLETTER

Français     English

Partager/Share
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Que de remous, de révélation et d’interpellations pour cet homme au sang chaud ! Charles Ateba Eyene n’avait pas sa langue dans la poche. Cet intellectuel et écrivain émérite s’exprimait avec une incroyable éloquence doublée d’une inégalable pertinence dans ses propos.

Ses écrits et sorties dans les médias faisaient l’effet d’une bombe. On le connaissait dynamique et vif mais surtout un homme de principe. Un homme intègre qui a su se défaire de l’emprise du système. Rare sont ceux qui comme lui ont donné l’image d’un politicien engagé pour la vérité. Membre suppléant au comité central du Rassemblement Démocratique du peuple Camerounais (RDPC), il s’est toujours montré marginal contre la dictature du parti.

Militant très controversé, Charles Ateba Eyene a mené des batailles contre les dirigeants des loges, sectes magico-religieuses et pernicieuses et autres réseaux ésotériques du Cameroun sa vie durant qui se trouvait pour la plus part dans le gouvernement. «Pour lui, le bonheur est dans les piles qui étoffent déjà sa bibliographie.» titrait l’Actu dans son dossier Parcours d’auteurs.

Une curieuse maladie qui l’emmènera

Cela faisait quelques semaines qu’on entendait plus parler de lui. Par moment, il réagissait par téléphone ou sur la toile pour signifier son état de maladie qu’il qualifiait de passager. Combatif et déterminé, il envisageait être sur pied le plus tôt au grand bonheur de tous. Certaines sources le disaient agonisant. L’écrivain, enseignant à l’Iric et homme politique était alors dans le coma d’après les sources. Aucune information sur la maladie mais elle l’aura terrassée en témoignait la dégradation rapide de sa santé. Son état critique présageait déjà sa fin au regard des restrictions qui pesait sur les visites au Centre hospitalier universitaire (CHU) où il était interné. Seule une poignée de privilégiés, avait le droit de rester à son chevet pour sa sécurité car Charles Ateba Eyene était populaire. L’annonce de sa mort a certes surpris le grand nombre mais certains envisageaient depuis le pire au vu de son état critique.

>  Gada-Mabanga : une vue panoramique sur Ngaoundéré

Charles Ateba Eyene, un écrivain engagé, un auteur prodigieux

Auteur d’une trentaine d’ouvrages, Charles Ateba Eyene avait le stylo à la bouche. Autant il parlait, autant on le lisait. Ce militant de la vérité est une bibliothèque à lui seul. Après avoir appris des autres, Charles Ateba Eyene a voulu enseigner et renseigner par sa plume. Il est devenu, en une décennie, un auteur à succès incontesté au Cameroun. Spécialiste en communication politique, membre suppléant du comité central du parti au pouvoir, il traite des sujets variés. Ses livres aux écrits poignants arrivent sur le marché à la chaine et s’arrachent comme des bouts de pain. « Pour lui, le bonheur est dans les piles qui étoffent déjà sa bibliographie. ». De son vivant, il combattu par les mots et les écrits. Son passage sur terre aura pour longtemps des traces dans les récits.

Son combat pour une Jeunesse consciente

La particularité de Charles Ateba Eyene était sa passion pour la conscientisation des jeunes. Son dernier passage dans la métropole du château d’eau l’aura permis d’échanger avec cette cible privilégiée qu’il affectionnait tant.  “Je suis venu aux jeux universitaires de Ngaoundéré parce que les étudiants constituent une cible privilégiée pour mon message. Je milite pour une prise de conscience positive de la société, surtout de la jeunesse face à un monde qui devient de plus en plus démoniaque.”, disait l’auguste disparu. La dédicace en soirée du mercredi 24 avril 2013 de son livre “Le Cameroun sous la dictature des loges, des sectes, du magico-anal et des réseaux mafieux. De véritables freins contre l’émergence en 2035 (2012).”, avait alors rassemblé de nombreux jeunes et d’importantes personnalités dont le Gouverneur Abakar Ahmat, dans la salle de l’hôtel Adamaoua pour un dernier échange sur les terres du plateau.

La Culture pleure un de ses artisans

Le confrère Salomon Kankili Babale du Messager modérateur ce jour parle de lui comme d’un grand ami. “Je viens de perdre un être cher…”, a t-il posté sur facebook instantanément après la nouvelle. Nous imaginons l’émotion des millions de ses fans, lecteurs, amis et proches. “Il est et restera un modèle de ténacité pour nous !”, s’est exclamé un étudiant apprenant son décès. Que la terre de nos ancêtres se souvienne de ton loyal combat sur terre Charles contre les forces maléfiques dont tu décriais tant les agissements. A la jeunesse camerounaise et africaine de tirer profit de tes enseignements. A 42 ans, veuf depuis 6 ans, il laisse de nombreux enfants et des projets inachevés.

>  Le Cameroun aujourd’hui : un décalage entre taux d’employabilité et taux de scolarisation

Ta sagesse, ton franc parlé, ton éloquence et ta verve nous manquent déjà…

Témoignage : Ce que pense Abakar Ahmat de Charles Ateba Eyene

Je prends la parole pour rendre hommage à un des auteurs les plus prodigues de notre temps. Je voudrais en faire témoignage devant chacun de vous. C’est un homme de culture, surtout téméraire, ce qui ne lui a pas valu que des amis. Charles Ateba Eyene a la particularité d’être un homme de principe, en même temps qu’il est un honnête homme. Quelqu’un de courageux qui jouit d’une boulimie intellectuelle insatiable. Des qualités qui ne sont pas données à tout le monde. Il est un homme d’engagement pour le triomphe de la bonne cause. Un homme qui ose s’attaquer aux sujets considérés tabous comme nous l’avons constaté. Parce que je le connais, je m’inscris en faux à ceux qui voient en ses actions une machination. Il écrit des livres pouvant être qualifiés d’historique parlant des problèmes de sa société qui touchent au quotidien de ses compatriotes. Je voudrais lui dire merci pour l’hommage qu’il a bien voulu me rendre dans son ouvrage à la page 294 au chap. 8 en relatant cette histoire vraie qui m’a causé d’énormes problèmes dans ma carrière administrative. Notre société connait des bouleversements. Mais fort heureusement, ce pays connaît aussi des personnes qui font la rupture avec cette réalité. Je suis heureux de compter parmi les administrateurs qui refusent d’emprunter les sentiers battus ; ce que Ateba Eyene salue dans son œuvre…,

s’exprimait le Gouverneur de la région de l’Adamaoua le 24 avril 2013.

VIENT DE PARAÎTRE


journal chateaunews

EN KIOSQUE (NOUVEAU)

Lisez et TELECHARGEZ le numéro 49 de votre Journal CHATEAUNEWS édition digitale.

Le Cameroun dans tous ses états avec la pandémie de coronavirus COVID-19 qui sévit actuellement dans tout le pays...

JE TELECHARGE

VOIR TOUTES LES ÉDITIONS