adamou
NEWSLETTER

Français     English

Partager cet article / Share this post
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Adamou KADA, enseignant de niveau 3, centre de Tcharache.

Comment se déroule la formation à votre niveau depuis le lancement du projet?

La formation dans l’ensemble se déroule très bien dans la mesure où nous constatons que les apprenants sont motivés, ils veulent vraiment apprendre et tout savoir à propos de la Sodecoton et l’activité cotonnière. Ils ont compris qu’ils sont le centre d’intérêt de ce projet d’alphabétisation et qu’ils sont les principaux gagnants. Ils réagissent très bien dans l’ensemble, et c’est d’ailleurs l’occasion ici pour moi de les remercier de manière très particulière vue l’engouement qu’ils témoignent pour les cours.

Et quelles sont les difficultés auxquelles vous êtes confronté  sur le terrain ?

Je ne sais pas si on peut considérer cela comme une difficulté, mais je dois vous avouer que le projet est victime de son propre succès. En effet, nombreux sont les autres producteurs de coton qui veulent  eux aussi bénéficier de la formation mais malheureusement nous ne pouvons pas excéder le quota d’apprenants prévus par l’Alliance Française. Et c’est ici l’occasion pour moi d’insister à travers votre tribune afin que la Sodecoton renouvelle ce projet afin d’en faire bénéficier d’autres producteurs de coton du Grand Nord.

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

95 − = 90