Société Santé Les Anti-Oxydants pour la santé

Les Anti-Oxydants pour la santé

-

- Advertisment -

Vos artères sont attaquées par des « molécules carnivores ».

Ce que pensent aujourd’hui les chercheurs les plus en pointe, c’est que l’apparition de la plaque artérielle est une réaction d’auto-défense de votre corps, face à des dommages causés dans vos artères par des substances oxydantes et inflammatoire.

La paroi intérieure de vos artères est normalement protégée par une fine pellicule qui permet au sang de couler sans s’accrocher, exactement comme de l’eau sur les feuilles des arbres : des gouttelettes peuvent se former à la surface, mais elles finissent par ruisseler, sans laisser de trace. Le problème apparaît lorsque votre sang contient des « molécules carnivores », qui griffent la paroi de vos artères et y font des trous.
Ces molécules carnivores sont appelées les « radicaux libres ». Elles proviennent de l’environnement (gaz d’échappement, fumée de cigarette, polluants), de la mauvaise alimentation, et des déchets naturels dus à la production d’énergie par vos cellules. Ces radicaux libres rongent les parois de vos artères comme l’oxygène rouille une barre de fer humide.
Heureusement, au lieu de se laisser attaquer sans rien faire, votre corps réagit en réparant les fissures dans la paroi de vos artères grâce à un ciment spécial et plus efficace que l’enduit de rebouchage vendu chez le quincailler du coin : le cholestérol, mélangé à du calcium et d’autres substances. Vous comprenez donc que, au départ, cette réaction de votre corps est non seulement souhaitable, mais même indispensable à votre survie !
Un problème de santé n’apparaît que si vous laissez ces « molécules carnivores » se multiplier et attaquer la paroi de vos artères encore et encore. En effet, votre corps va rajouter des couches de ciment jusqu’à ce que se forme une couche problématique, la plaque artérielle (ou plaque athéromateuse, dans le vocabulaire médical). Comment lutter contre ces molécules carnivores (radicaux libres) ? Comment empêcher ces substances agressives d’apparaître, et les éliminer si elles tentent une offensive ?
Il existe dans la nature des substances miracles qui protègent votre organisme contre les radicaux libres : ce sont les anti-oxydants.
Les anti-oxydants sont des composés chimiques qui ont cette capacité remarquable de détruire les radicaux libres, dès qu’ils sont mis en contact : ils transforment ces molécules carnivores, qui attaquaient la paroi de vos artères, en des corps inoffensifs et doux comme des moutons, qui glissent dans le flux sanguin sans plus chercher à griffer ni à faire des trous.

Comment maximiser vos apports d’anti-oxydants ? C’est très simple :
Fruits et légumes frais sont bourrés d’anti-oxydants, surtout lorsqu’ils sont colorés en vert (épinards, feuilles de manioc, petits pois), en rouge (poivrons, tomates, noix de palme, pastèque), en jaune (mangue, papaye, fruits dame), mais on en trouve aussi énormément dans le pamplemousse, le raisin et le vin. Ces anti-oxydants qui parfument et colorent les végétaux s’appellent des « polyphénols ».

La meilleure façon d’avoir votre dose quotidienne d’anti-oxydants est de manger beaucoup de fruits et légumes mûrs et frais, de saison, et si possible au plus proche de leur forme naturelle, c’est-à-dire peu ou pas cuits ni transformés. Préférez les fruits et légumes biologiques, cultivés près de chez vous : moins ils auront été transportés, stockés ou exposés au soleil, plus ils seront riches en anti-oxydants. Bien entendu, il n’est pas toujours possible, tous les jours, de manger autant de fruits et légumes frais que nécessaire et c’est pourquoi beaucoup d’entre nous prenons des anti-oxydants sous forme de jus spéciaux ou de compléments alimentaires, dont les plus répandus sont la vitamine E et la vitamine C.

Boostez l’effet de vos anti-oxydants
Ce que peu de gens savent, en revanche, c’est qu’il est absolument crucial de consommer ces anti-oxydants sous leur forme « réduite », par opposition à leur forme « oxydée ». Vous vous en apercevez à leur aspect : la vitamine C « réduite » se présente sous la forme d’une poudre blanche. Si elle est oxydée, elle devient brune. Le jus de grenade, pourtant extrêmement riche en anti-oxydants, perd ses vertus lorsqu’il est exposé à l’air parce qu’il s’oxyde.
De même, à l’intérieur de votre corps, dès que vos anti-oxydants agissent pour détruire des radicaux libres, ils sont à leur tour oxydés, et ne peuvent plus avoir d’effet. Pour qu’ils soient à nouveau efficaces, votre corps doit régénérer ces anti-oxydants, et il ne peut le faire que s’il contient des enzymes recycleurs. Et parmi, tous ces enzymes, le plus important est très probablement un enzyme au nom barbare, fabriqué par votre foie : le co-enzyme Q10, ou CoQ10.

Le plus puissant anti-oxydant fabriqué naturellement par votre organisme !
Il se trouve que le CoQ10 est capable de renouveler et renforcer l’action des autres anti-oxydants comme la vitamine C, les tocotriénols (vitamine E) et les caroténoïdes comme l’astaxanthine, en les régénérant chaque fois qu’ils se font oxyder. C’est déjà un petit miracle en soi ; mais les vertus pour la santé du CoQ10 ne s’arrêtent pas là :
En lui-même, le CoQ10 est une des plus puissantes substances anti-oxydantes qui existe dans notre corps.
De plus, le CoQ10 est aussi, littéralement, « l’étincelle de la vie », car il intervient directement dans le cycle de la production d’énergie cellulaire, au niveau de mini-centrales énergétiques appelées « mitochondries » qui se trouvent dans vos muscles et qui leur permettent de se contracter. C’est donc une substance extraordinaire pour les personnes qui vieillissent et ont l’impression de perdre de l’énergie.
Le CoQ10 possède en effet la propriété remarquable d’aider les mitochondries à convertir les graisses et les sucres en adénosine triphosphate (ATP), principale source d’énergie des muscles, et en particulier du myocarde (muscle du cœur).
A noter que les bienfaits du CoQ10 ne se limitent pas au cœur, loin de là : il est présent dans tout l’organisme, notamment dans les muqueuses des gencives et de l’estomac, dans les tissus de tous les organes qui jouent un rôle dans le système immunitaire, dans le foie, les reins et la prostate. D’où son autre nom d’« ubiquinone » (qui a la même étymologie que le mot « ubiquité », qui veut dire « omniprésence »).
Le CoQ10 a fait l’objet d’un millier de publications scientifiques, de 15 conférences internationales, sans compter plus de 39 essais contrôlés par placébo au Japon, au US, en Italie, en Allemagne et en Suède. Ce sont les Japonais qui en ont découvert ses propriétés au début des années 1960. Il est prescrit au Japon depuis 1974, et des millions de patients en prennent quotidiennement. Mais la plupart des médecins occidentaux continuent à ignorer superbement le CoQ10, allez savoir pourquoi. Peut-être parce que c’est une molécule naturelle, donc non brevetable, et qui n’intéresse donc pas l’industrie pharmaceutique ?

Le niveau de CoQ10 baisse fortement avec l’âge
Quand vous êtes jeune, en bonne santé et plein de vie, votre foie fabrique suffisamment de CoQ10 pour fournir la puissance nécessaire à votre cœur, vos poumons, vos muscles, et pour contrer les radicaux libres. L’énergie et la protection de vos organes vitaux (cœur et cerveau), de votre peau, de vos cheveux et de vos yeux est assurée.

Le problème survient quand le vieillissement, la mauvaise santé, la prise de médicaments et une mauvaise alimentation diminuent la production naturelle de CoQ10 dans votre corps. A votre 50e anniversaire, vous produisez 25 % de CoQ10 en moins qu’à 20 ans, ce qui peut expliquer pour une grande partie les symptômes du vieillissement (à 80 ans, la diminution peut atteindre 65 %). Sans CoQ10, votre corps ne parvient plus à régénérer vos anti-oxydants (vitamine E et C, ainsi que les polyphénols). De plus, la production d’énergie cellulaire est fortement entravée.
Pour toutes ces raisons, il peut être nécessaire de prendre du CoQ10 sous forme de compléments alimentaires.

blank
chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com

LES PLUS LUS

C'EST TOUT FRAIS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×