Home Société Divers Une pension aux fins tragiques

Une pension aux fins tragiques

gare

Parti au distributeur de la gare voyageurs pour le gros lot, il chute et se brise le crâne contre la canalisation.

Qui aurait cru qu’une pension de retraite conduirait un bénéficiaire à sa propre mort ? Le fait s’est produit la semaine dernière aux abords de la gare de train de N’Gaoundéré. Tout commence par une nouvelle plutôt bonne: les pensions sont disponibles et un détour à la banque s’impose ! Seulement, ce détour prend son envol dans un bar situé exactement à l’entrée de la société CAMRAIL.
Juste à côté, existe  un espace aménagé en urinoir tout près d’un faussé où les consommateurs  se soulagent. A peine sa bière ouverte, notre pensionnaire s’y rend et n’en revient plus jamais. Stupéfait, un vendeur attire l’attention de ses camarades sur le temps qu’il aurait passé au ‘’petit coin’’ c’est alors là qu’on découvre un corps gisant dans du sang. Et du coup, la joie cède son siège à la douleur.
La stupéfaction est à son comble. Que s’est-il réellement passé ? S’interrogent tout le monde. Un faux pas serait en effet à l’origine de cette chute et l’on se retrouve ainsi avec un mort au lieu d’un « jack pot » pourtant bienvenue pour la famille.  De quoi interpeller  les gestionnaires et détenteurs des  débits de boisson sur la qualité de leur infrastructure.

×