20mai
NEWSLETTER

Français     English

Partager/Share
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de panique! Le gouvernement appelle les populations au calme en affirmant que l’armée camerounaise a le contrôle.

«Nos forces de défense et de sécurité sont à pied d’œuvre» a déclaré le ministre de la Communication dans son point de presse du 05 mai dernier. Revenant sur les deux récentes attaques survenues à l’Est et dans l’Extrême-Nord.  Le porte-parole du gouvernement, Issa Tchiroma Bakary a évoqué les actions salvatrices du Groupement polyvalent d’Intervention de la gendarmerie nationale (GPIGN). Leur riposte efficace suite à l’enlèvement de 18 personnes dans la nuit du 01er au 02 mai 2014 à Yokossiré, à 3 Km de Garoua Boulaï, a permis d’arracher des mains des assaillants venus de RCA en deux temps : deux le 3 mai 2014 et les 16 autres le 04 mai dernier.

Issa Tchiroma Bakary a démenti les informations venant du Nigéria selon lesquelles une partie des 233 lycéennes enlevées le 15 avril dernier auraient été conduites au Cameroun pour être mariées de force à des membres de Boko Haram. Les déclarations  du Chef de ce groupe extrémiste, Abubakar Shekau, postées par vidéo sur Internet le 05 mai 2014 dans laquelle il déclare : « Je vais les vendre sur le marché, au nom d’Allah » ont suscité l’attention de l’opinion internationale.

A l’heure où la psychose de l’insécurité provoquée par les attaques de Boko Haram gagne du terrain dans le septentrion,  le Porte-parole du gouvernement s’est voulu rassurant. Issa Tchiroma  Bakary a invité les Camerounais à la sérénité. « Nos forces de défense et de sécurité sont à pied d’œuvre et veillent pour que les Camerounais et ceux qui habitent chez nous, puissent vaquer tranquillement à leurs occupations ».

EN KIOSQUE


journal chateaunews

Lisez et TÉLÉCHARGEZ le numéro 57 de votre Journal digital CHATEAUNEWS

La fête de fin de Ramadan 2020 a connu une ambiance particulière. L’Aïd el Fitr s’est déroulé sous précautions du COVID-19....

TELECHARGER

VOIR TOUTES LES ÉDITIONS