tchabbal
NEWSLETTER

Français     English

Partager cet article / Share this post
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tchabbal Djalingo, village appartenant à l’arrondissement de Ngaoundéré IIIème est situé à environ 30km du centre-ville sur la nationale n°1 Ngaoundéré-Garoua.

Ce village est connu depuis le temps des anciens pour la diversité ethnique et culturelle qui le constitue ainsi que les potentialités naturelles qu’il renferme. Sa posture dans la haute altitude lui a permis de porter le nom de Tchabbal. Les Karis, les Taris et les Boumbabal sont les premiers à séjourner sur ces terres, c’est au cours du temps que les Peuls, Mboum, Gbaya, Laka et Dii ont regagné peu à peu cette localité et constituent aujourd’hui sa population.
En ce qui concerne ses richesses naturelles, nous avons entre autres le mont Ngaoudjam, nommé par les peuls et les Mboums qui, autrefois cohabitaient ensemble sous cette montagne et vécurent en paix dont « Ngaou » en Mboum qui signifie Mont et « Djam » en Fulfuldé paix. Nous avons également la carrière de Tchabbal ou encore le mont de la lance « hosséré djaaral », qui servait à la population à cacher leurs lances pendant la période des conflits. Il faut noter que ce mont est contigu à un lac magnifique qui ne laisse pas indifférent tout potentiel visiteur. Son climat doux et humide, le sol fertile permet la pratique de l’agriculture et de l’élevage.
Sur le plan administratif, plusieurs chefs se sont succédé dans cette localité. Djaouro Bawouro qui fût le premier, Bobbo Hamadama, Abbo Soudi (18 ans de règne), Hamoa Hamadjoda (12 ans) et Dewa Bakari qui est actuellement à sa 16ème année en tant que chef de ce beau et paisible village de Tchabbal.

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

1 × 2 =