À la Une Actualités La Rage fait rage à Ngaoundéré

La Rage fait rage à Ngaoundéré

-

- Advertisment -

Ngaoundéré sous la menace des chiens fous de rage.

Des dizaines  de victimes des morsures de chiens errants enregistrées ces dernières semaines.
« Maintenant quand je vois un chien j’ai peur », s’exclame Habiba effrayée par le passage d’un chien. Tel est le sentiment qui anime  la plus part des populations de cette ville qui ont déjà été soit victime, soit témoin d’une scène  d’attaque par un chien enragé. Cette forme d’insécurité bestiale dont sont actuellement  victimes les quartiers de Bamyanga et Béka Hossère n’est pas une nouveauté. La dangereuse menace demande d’être circonscrite pour éviter une propagation du virus dans les autres secteurs. Plusieurs dizaines de cas de morsures déjà enregistrés ces dernières semaines. Les regards sont tournés vers les autorités compétentes et spécialistes du domaine pour qu’ils s’activent.
Pour apaiser les inquiétudes des uns et des autres et rassurer les populations, des mesures ont été préconisées. « Il faut abattre les animaux (chiens) en divagation dans la ville.  Tout comme en 2012 lorsque l’épidémie de rage s’est manifestée, plusieurs bêtes  ont été abattues. »  explique KALDAME Bouba, technicien principal du génie sanitaire de classe exceptionnelle de la Communauté Urbaine de Ngaoundéré. Le sort des chiens errants est donc scellé. Selon lui, c’est l’une des solutions appropriée pour éradiquer ce phénomène.
Les mesures sécuritaires prisent dans la ville de Ngaoundéré prescrivent trois recommandations. La vigilance devant le danger des morsures pouvant provoquer cette maladie mortelle, la prévention à travers la vaccination des bêtes et la répression par l’abattage systématique des animaux malades détectés. Les populations sont tenues de se rendre immédiatement au centre de santé le plus proche en cas d’attaque soldée par des morsures. La vaccination des chiens demeure la solution efficace et durable devant limiter les risques.  
Les propriétaires d’animaux sont ainsi interpellés sur leurs responsabilités. Par ailleurs, ces derniers sont tenus de maintenir attacher leurs chiens et de les vacciner afin que la sécurité règne au sein de la ville de Ngaoundéré.   En rappel, la rage est une maladie contagieuse transmise à l’homme par la morsure de certains animaux. Le chien en fait partie. Avis à tous ceux passerait le chemin d’un chien d’avoir à l’esprit qu’il peut être fou de rage. « Attention! La rage est mortelle » souligne le Dr Gambo Hamadou, vétérinaire.

blank
chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com

LES PLUS LUS

C'EST TOUT FRAIS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×