Culture Musique Léonie Langa : « Je veux me consacrer à...

Léonie Langa : « Je veux me consacrer à ma carrière solo »

-

- Advertisment -

L’artiste qui a fait ses débuts à Ngaoundéré et révélé par Star 2 Demain 2008, après un passage dans l’écurie du groupe MACASE met son premier solo sur le marché.

Une voix grave et adoucissante, un talent fou et charmant ; Léonie Langa avait tôt fait de séduire le jury de Stars 2 Demain (édition 2008) et celui de l’AGUIMUCLA en 2011 avant de rejoindre le groupe MACASE.
Prête et déterminée, elle vient de commettre son tout premier single Africa Tema et quitte ainsi le groupe pour mieux se concentrer sur sa carrière solo.

Beaucoup t’ont découvert en tant que choeuriste du groupe MACASE, or ton parcours il y a longtemps tu l’as amorcé. Mais avant de parler musique, retrace-nous tes origines.
Je me nomme est Langa Laure Léonie et artistiquement on me connait sous le nom Léonie Nlanga ; je suis originaire de l’Est, née précisément à Bertoua, où j’ai d’ailleurs fait mes débuts, pas dans des chorales mais plutôt chez des séminaristes en début 2000. Puis je me suis rendue à Ngaoundéré où je m’étais inscrite au lycée classique et moderne. J’y ai intégré le club musique, et après mon Bacc je me suis retrouvée à l’Université de la même ville où j’ai intégré la chorale et le club musique concomitamment.

Quelle a été l’année décisive pour ta carrière ?
Je dirais sans hésiter, 2008 ; j’avais participé au Concours Stars 2Demain et je l’ai remporté. Voilà comment les choses deviennent sérieuses (rires). Par la suite je remporte également l’AGUIMUCLA à Yaoundé où je m’installe définitivement en fin 2010. Après j’ai croisé le chemin du groupe MACASE et la suite vous la connaissez sans doute.

Prête et déterminée, elle vient de commettre son tout premier single Africa Tema et quitte ainsi le groupe pour mieux se concentrer sur sa carrière solo.

Beaucoup t’ont découvert en tant que choeuriste du groupe MACASE, or ton parcours il y a longtemps tu l’as amorcé. Mais avant de parler musique, retrace-nous tes origines.
Je me nomme est Langa Laure Léonie et artistiquement on me connait sous le nom Léonie Nlanga ; je suis originaire de l’Est, née précisément à Bertoua, où j’ai d’ailleurs fait mes débuts, pas dans des chorales mais plutôt chez des séminaristes en début 2000. Puis je me suis rendue à Ngaoundéré où je m’étais inscrite au lycée classique et moderne. J’y ai intégré le club musique, et après mon Bacc je me suis retrouvée à l’Université de la même ville où j’ai intégré la chorale et le club musique concomitamment.

Quelle a été l’année décisive pour ta carrière ?
Je dirais sans hésiter, 2008 ; j’avais participé au Concours Stars 2 Demain et je l’ai remporté. Voilà comment les choses deviennent sérieuses (rires). Par la suite je remporte également l’AGUIMUCLA à Yaoundé où je m’installe définitivement en fin 2010. Après j’ai croisé le chemin du groupe MACASE et la suite vous la connaissez sans doute.

Parlant du groupe MACASE, comment y es-tu entrée ?
Disons que c’est fortuitement que je fais la rencontre de papa Manu Dibango et d’André Manga, alors que je faisais une scène du côté de l’hôtel Merina à Yaoundé. Ils ont tellement aimé ce que je faisais et André m’a suggéré de rencontrer Serge Maboma qui est le leader du groupe Macase. Dans un premier temps il m’a dit que Serge a l’habitude d’encadrer les jeunes et qu’il saura quoi faire de moi. A partir de ce moment, je suivais le groupe tout le temps mais je sentais que j’étais plus observatrice car on ne me faisait pas participer aux répétitions, je me contentais d’y assister c’est tout. Au bout d’un mois, j’ai demandé la permission à Serge, de chanter quelque chose et il a accepté, pour m’écouter… Quelques temps après, Serge m’a appelé, et m’a demandé si je voulais bien faire partie des choristes du groupe. Très heureuse, j’ai dit Oui. C’est ainsi qu’on forme le trio des chœurs du Macase avec Sandrine Nanga et Merveille Tchambé. On nous a attribué le nom « Les trois Vierges » (rires).

Aujourd’hui tu voles de tes propres ailes ; comment est le climat avec les autres depuis lors ?
La collaboration est certes finie dans le cadre du Macase, mais nous gardons d’excellents rapports ; j’en veux pour preuve la collaboration avec le Macase sur le projet d’accompagnement d’André MANGA, dont je fais partie de  la team en tant que choriste et lead. A côté de ça, des scènes de choristes sur les projets du Ministère de la culture, notamment l’inauguration du nouveau matériel de spectacle.Au fond, je suis là, mais je me suis retirée pour me concentrer sur mon propre projet.

Et le projet est là, un single intitulé AFRICA TEMA…
Oui, Africa Tema comme pour dire Africa Wake Up, Afrique Lève-toi (en kakô, une langue de l’Est-Cameroun).

Et comment Léonie compte-elle faire connaitre ce bijou ?
Là je me rends compte que ce n’est pas vraiment évident ; la promotion coûte très chère et je n’avais pas jusqu’ici d’équipe pour m’accompagner. Alors j’essaye à mon niveau de faire ce que je peux, d’être entourée par de bonnes personnes pour le faire connaitre. Pour le moment on peut se procurer le cd de Léonie Nlanga aux numéros : 96 73 01 67 et  97 07 00 24.

Source: Culturebene.com

blank
chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com

LES PLUS LUS

C'EST TOUT FRAIS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×