À la Une Actualités Coup de filet du 5ème BIR: Six dangereux assassins...

Coup de filet du 5ème BIR: Six dangereux assassins hors d’état de nuire

-

- Advertisment -

Ce sont 6 criminels de haut rang au tableau de crime bien fournis avec leur arsenal de guère qui ont été présentés au gouverneur de la région de l’Adamaoua et ses populations ce lundi 21 juillet 2014.

Ouf ! Ce sont des malfrats de moins en liberté. Les éléments du 5ème BIR viennent de réaliser une bonne opération en refroidissant les ardeurs du gang réputé très dangereux. Le groupe de malfrats a toutes les allures des collaborateurs de Boko Haram. Tous des jeunes dont l’âge moyenne est de 25 ans mais leur palmarès en dit long sur.

bir 2

La période du ramadan est toujours réputée difficile sur le plan sécuritaire dans la région.  Chaque année à cette période les malfrats font perdre le sommeil aux habitants. Les forces de sécurité en réponse redoublent d’ardeur. Ils sont six (06) à être passé à la trappe Sali Modibo, Hamadou Moussa, Yaouba Souleymanou, Aboubakar Djibril, Hamadou Aminou et le chef de gang Mohamadou Moussa.
Comme toujours c’est avec surprise que les populations découvrent le visage dévoilé des proches dont ils ne pouvaient guère soupçonner les salles besognes. « Hé ! Ce n’est pas notre boutiquier ? Il fait quoi parmi les bandits. », s’écrit Asta habitante du quartier Bali stupéfait de voir son voisin figurer dans le groupe.  
Les bandits étaient lourdement armés. Des véritables terroristes d’où l’intervention des spécialistes en la matière de nos forces armées. Les six mercenaires détenaient en leur possession: 1 grenade à main OF, 12 armes de type AK 47, 3 armes de fabrication artisanale, 4 boites de chargeurs AK 47, 105 munitions de 70.62 M/M et quelques étuis de munition de calibre12.  Un véritable matériel de guerre qui faisait peur aux personnes ciblées.
Dans leurs différentes opérations un malfrat avait déjà perdu la vie au cours des affrontements. Le nommé Sidiki Mbake tombé à Sori Kolseng (arrondissement de Nyambaka) dans la nuit du 10 au 11 juillet n’aura pas découragé ces derniers. Le 14 juillet,  ils repartent à l’assaut des biens privés à Mamar près de Bawa et l’un d’eux, un certain Chouaibou, est grièvement blessé par les populations. Récupéré par les éléments du BIR, son exploitation permettra de remonter jusqu’aux complices.
A leur actif l’assassinat de sieur Alhadji Alim Madougou le 1er juillet, commandité par son fils Hamadou Aminou qui selon ses déclarations a payé la somme de 4 millions aux bourreaux de son papa. La mort du berger Alhadji Hamadou à Sori Kolseng et de Sieur Abba Amadou le 14 juillet. Plusieurs têtes de bétails arrachés aux éleveurs, des millions de francs emportés chez les multiples victimes et de nombreux blessés parmi les populations dans leurs différentes opérations.
Les populations expriment leur soulagement après cet acte salvateurs des du cinquième Bir. « Nous ne dormions plus! Tous les jours on subissait des vols ou des agressions. On espère qu’avec ces bandits au frais, ça va diminuer », déclare Ousmane venu vivre la scène à l’esplanade de la région de l’Adamaoua.

blank
chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com

LES PLUS LUS

C'EST TOUT FRAIS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×