À la Une Actualités Vacances et prostitution : Le métier le plus vieux...

Vacances et prostitution : Le métier le plus vieux du monde a de nouveaux employés

-

- Advertisment -

Des classes aux trottoirs pour l’exercice de prostitution, le constat fait froid au dos! Les jeunes filles et garçons  envahissent les espaces des villes  en quête de sous facilement gagnés.

Le nombre de jeunes adeptes des métiers nocturnes  est passé du simple au triple dans la ville de Ngaoundéré. De nombreux jeunes,filles ou garçons,après les bancs ont choisi la rue pour jouir de leurs vacances. « Je cherche de  l’argent pour la prochaine rentrée scolaire. Je n’ai personne qui puisse s’occuper de moi. Alors je sors le soir pour pointer quand les conditions me le permettent. » confie l’une des filles rencontrée au carrefour Jean Congo. Les garçons ne sont pas en reste. Pourquoi rester à la maison lorsqu’on a du temps libre à profusion. Les jeunes se jettent dans les snacks et cabarets de la ville pour accomplir des taches variées parfois pas très honorables. «Je danse dans un cabaret de la ville de 22h à 3h du matin plusieurs jours de la semaine.» dit un garçon visiblement épuisé par sa besogne. D’après certaines sources, beaucoup se prostitue autant que les filles. Certains lieux sont d’ailleurs identifiés comme les références de ces pratiques paranormales. Plus palpables encore, les profils de quelques un des garçons rencontrés dans les bars sèment le doute au vu de leur côté efféminé. « Attention ! Il faut surveiller ton derrière. Il y a beaucoup de bilingues ici… » Prévient un habitué d’un cabaret réputé de Ngaoundéré.
Agés entre 15 et 20 ans pour la plupart, les jeunes tigresses mènent la chasse et n’hésitent pas à se livrer bataille pour attraper les bons gibiers.  Un tour dans les artères de la ville à la tombée de la nuit fait voir les scènes obscènes auxquelles se livrent les enfants.Vêtements hyper légers, attitudes provocatrices, les filles envahissent bars et trottoirs à la recherche de clients potentiels. Les preneurs de cette marchandise fraiche sont plutôt nombreux.  Hassan, vendeur nocturne de cigarette, nous raconte que les filles ne passent généralement pas une heure sans client. Une donne que confirme Sophie, professionnelle du sexe, qui dit que les recettes se sont amincies depuis la fin des examens officiels. Un tour à la rue de la joie, passant par le carrefour Joli Soir, le carrefour Jean Congo, le carrefour Gabriel, etc. bien de jeunes visages s’affichent dans la nuit. Arpentant les rues ou assises dans les bars, les enfants identifiés élèves en libertinage, traquent des clients sans vergogne. En matière de sexe, il n’y a pas d’âges et plus de frontières nargue un vieillard surpris de l’étonnement du reporter.  
Les vacances, vaste moment de liberté est aussi l’occasion de s’adonner à la boisson et à la cheminée. Faut pas se tromper, les jeunes consomment les drogues de façon stupéfiante. «Ces jeunes sont des entonnoirs et des cheminées ambulantes. (…) Pendant les classes, on ne voyait ces filles que les vendredis et samedis. Maintenant, elles sont là jour et nuit. » livre Mathias, un barman du quartier Baladji 1. Dans cette frénésie troublante des couples qui se forment et se défont, l’usage des préservatifs  n’est pas la pratique courante. Des confidences attestent que les clients très souvent ivres ne se souviennent plus du déroulement de l’action. Un responsable de formation hospitalière fait comprendre que les jeunes sont fortement affectés par les IST. Certaines filles confessent qu’elles n’exigent pas très souvent les précautions avant l’acte. La nature des clients fait comprendre la gravité du danger. Parmi les personnes généralement rencontrées dans la rue, figurent en bonne place les transporteurs, les mototaximens, les hommes en tenues et une bonne vague de filles refugiées, connus pour être de grands vecteurs des infections. A ce rythme, nous disent les spécialistes, si rien n’est fait, la région connaitra un taux dramatique de séroprévalence d’ici la prochaine rentrée.

blank
chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com

LES PLUS LUS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×