Dossier Tapis Rouge Dr. Haman Djalo, Habilité à Diriger les Recherches

Dr. Haman Djalo, Habilité à Diriger les Recherches

-

- Advertisment -

« Intégration en robotique mobile: contribution à l’amélioration de l’automie » c’est le thème qui a été présenté par le Dr. Haman Djalo, par ailleurs conseiller technique auprès du recteur de l’université de Ngaoundéré.

C’est désormais un acquis de plus pour cet enseignant d’université. Son aptitude lui a été reconnue par ses pairs le 2 août dernier,  au terme de la soutenance d’un mémoire devant un jury dans le cadre de sa soutenance d’une HDR en sciences physiques à la faculté des sciences. Un travail scientifique qui a reçu l’approbation du Jury de cette soutenance, présidé par le recteur Paul Henri Amvam Zollo. Le Pr. Paul Henri Amvam Zollo, recteur de l’institution mère, salue le mérite de l’intellectuel qu’il incarne « C’est une première soutenance de HDR au sein de l’unité de formation doctorale Physique Appliquée et Ingénierie. Les travaux présentés sur la robotique mobile par le candidat sont pratiques et d’actualité à l’ère de la mécanisation. Le  Dr. Haman Djalo a montré que les applications de ses travaux pouvaient booster le secteur de l’agriculture et de la sécurité. ». Au vue de son exposé, le jury après délibération lui a donc accordé l’Habilitation à diriger les recherches.
La reconnaissance scientifique qui vient d’être obtenue couronne de nombreuses années de recherches et  plusieurs travaux de recherches. Le Dr. Haman Djalo trouve en cela un cheminement logique de sa carrière académique. Après avoir dirigé des mémoires de DEA, de Master et codirigé des thèses le voici qui soutient un mémoire de plus.  « J’ai à travers mes recherches montré que l’énergie solaire pouvait être utilisée pour l’irrigation des espaces arides pouvant servir la culture du maïs, du mil, de l’oignon, et bien d’autres cultures pratiquées dans le septentrion camerounais. C’est une mise au point de l’ensemble des travaux que j’ai déjà menés sur le plan de l’enseignement. » se réjouit le chercheur. Les travaux de cet universitaire ont permis la mise sur pied d’un robot pouvant selon l’adaptation être utilisé à des fins utiles. Egalement, les résultats de son travail peuvent avoir un impact sur le développement de l’économie rurale.

Parcours d’un académicien pragmatique
En plus de vingt ans de carrière d’enseignant, le Dr. Haman Djalo est l’un des universitaires qui a connu un parcours exceptionnel dans sa vie professionnelle. C’est en 1993 qu’il est recruté comme enseignant à l’Université de Ngaoundéré. Depuis lors, le jeune enseignant s’est illustré par son abnégation dans son domaine de spécialité qu’est la robotique. Très tôt, il est porté dans des postes de responsabilité administrative. Le 27 janvier 1999, le Dr. Haman Djalo, est nommé directeur des infrastructures, de la planification et du développement. Occupant cette fonction, il a mis ses connaissances et expériences d’ingénieur pour la conception d’un plan de développement de l’Université de Ngaoundéré, lequel a contribué à la construction dans les normes de plusieurs infrastructures qui font aujourd’hui la fierté de l’institution.
Sa détermination à faire face aux défis lui  valent la reconnaissance du Chef de l’Etat qui le nomme le 6 août 2007 à l’université de Maroua, comme coordonnateur technique de projet de mise en place de cette institution créée en 2007. Le Dr. Haman Djalo conscient de cette lourde mission qui lui est assignée, ne va ménager ses efforts pour mener l’étude topographique et sécuriser le site de construction de l’université de Maroua à Kongola ; ce, malgré d’autres  fonctions académiques qu’il cumulait. Le 29 décembre 2008, l’homme est nommé secrétaire général de l’Université de Maroua, poste qu’il  occupe jusqu’à son retour à la maison de départ qu’est l’université de Ngaoundéré comme conseiller technique auprès du recteur.

blank
chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com

LES PLUS LUS

C'EST TOUT FRAIS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×