À la Une Actualités Le Cameroun perd 26 valeureux soldats tombés sous les...

Le Cameroun perd 26 valeureux soldats tombés sous les balles ennemies

-

- Advertisment -

C’est dans le pur respect de la tradition militaire que l’ultime hommage a été rendu ce 28 août à Yaoundé aux soldats tués lors de récents affrontement avec les islamistes de Boko Haram.

© Eric B. Lamere, levée de corps des soldats tombés à l’Extrême-Nord

Le dernier hommage aux 26 soldats camerounais fauchés à l’Extrême-Nord a réuni l’ensemble des responsables en charge de la défense ce jeudi dans la cité capitale. La cour d’honneur du Quartier général en matinée grouillait d’hommes en tenues et de personnalités vénus vivre la levée de corps des 26 vaillants soldats camerounais tombés au front. Ils ont péris au combat au cours d’assauts des combattants de Boko Haram sauf un tombé en Centrafrique, a-t-on appris au cours de la cérémonie.
« Les vaillants soldats sont morts sur le champ d’honneur les 24, 25, 27 juillet 2014 et le 07 août 2014 à la suite de violents accrochages avec les adeptes de la secte islamiste Boko Haram tandis que l’un d’entre eux est décédé des suites de la lâcheté des Anti-Balaka en République centrafricaine, a déclaré le Lieutenant-Colonel Jean Paul Kankeu, chef d’Etat-major de la 41ème BRIM. La cérémonie s’est vue présidée par Edgar Alain Mebe Ngo’o, ministre délégué à la présidence en charge de la Défense.
Les soldats disparus sont de l’armée de terre, gendarmes mais surtout éléments du BIR allés protéger le territoire contre les ennemies de la Paix. L’armée camerounaise dans sa grande diversité est donc venue rendre un hommage mérité et des honneurs à titre posthumes à ces hommes qui ont sacrifiés leurs vies durant les accrochages de Boko Haram pour protéger le territoire national.
L’occasion a servi de tribune pour venter les mérites et faits d’arme des forces de défenses camerounaises qui regagnent du terrain depuis la réorganisation du commandement militaire territorial. «Un regain d’efficacité» dans la stratégie de défenses du sol camerounais qu’il convient de préserver sur le terrain.
Parmi les résultats concrets figures la reprise le mercredi 27 août 2014 à 17h du village d’Ashigashiya dans la région de l’Extrême-Nord, qui avait été quelque temps occupée par Boko Haram. « Les forces de défense ont également bouté hors du territoire les adeptes de la secte islamique », a confié Edgar Alain Mebe Ngo’o. « Allez frères d’armes, vous avez servis la patrie avec honneur et fidélité, la patrie vous est reconnaissante… », à confié l’un des éléments de l’armée camerounaise proche de l’un des  disparus.

blank
chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com

LES PLUS LUS

C'EST TOUT FRAIS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×