Le sida news
NEWSLETTER

Français     English

Share this

La 12ème édition de Vacance sans SIDA s’est ouverte à l’esplanade des services du gouverneur le 25 août 2014 à Ngaoundéré devant des centaines de jeunes et un parterre d’invités.

L’Adamaoua n’est pas épargnée par le VIH/SIDA. La région compte 5,1% de prévalence dont un taux de  7,1% chez les femmes et de 2,3% pour les hommes en moyenne. Des chiffres plus élevées que la moyenne nationale qui incite à multiplier les stratégies pour faire plier la tendance.
Pour une semaine d’action, 50 pairs éducateurs sont mobilisés pour venir à bout du virus qui accélère sa progression contre toute attente. Placée sous le thème « Jeunes, la lutte contre le SIDA continue », l’événement a donné l’opportunité de marteler les esprits sur cette préoccupation de santé plus que d’actualité.
L’objectif est de susciter la prise de conscience et de réduire les risques de contamination des jeunes à cette épidémie tout en incitant le grand nombre d’entre eux à aller se faire consulter.  Les causes de cette recrudescence sont variées. Les plus évoquées sont le poids des traditions et les préjugés socioculturels qui prêtent toujours le flan aux tabous sur la maladie pourtant sérieuse et grave.
L’action de Vacances sans SIDA s’inscrit dans la logique de détruire le mal à la racine en ciblant les jeunes nous dit Dr Onana Ewane Arnold, Coordonnateur Groupe technique régional Sida (GTR) Adamaoua. L’action vise à sensibiliser et surtout éduquer les jeunes tout en les responsabilisant en faisant découvrir leurs statuts sérologiques. 

Share this
Lire aussi / Also read
Cameroun - Adamaoua : Les habits neufs de la Douane

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

6 × 1 =