Dossier Chronique Lutte contre le SIDA : Jeunes, le combat continue

Lutte contre le SIDA : Jeunes, le combat continue

-

- Advertisment -

Les statistique son alarmants, malgré les efforts multiples et actions en faveurs des jeunes et les femmes demeurent les plus exposés à la maladie.

Selon les enquêtes de Base Adamaoua réalisée en 2003 seulement 10,9% des jeunes filles de 15 à 24 ans sont déclaré avoir effectué le test de dépistage du VIH contre 8,3% des jeunes garçons de la même tranche d’âge. Une répulsion ouverte des jeunes aux conseils et dépistage volontaire qui a miné les efforts des pouvoirs public et ses partenaires en faveur du recul de la pandémie du siècle. Même si l’on peut se réjouir de constater un certain engouement des populations relatif aux actions sur le terrain, il demeure vrai que le taux de séroprévalence est encore élevé.  
L’Enquête démographique et de santés réalisée en 2011 montre que 4,3% des adultes âgés de 15-49 ans sont séropositifs au Cameroun, dont 5,6% chez les femmes et 2,9% pour les hommes de cette catégorie. Plus grave l’on relève que la séroprévalence évolue très rapidement pour atteindre un seuil critique de 10% dès l’âge de 25-29 ans. Une révélation qui montre le seuil de vulnérabilité des couches estudiantines qui se recrutent entre 18-30 ans très souvent.  Le danger rode donc autour des jeunes qui semblent ne pas évaluer les risques de leur naïveté. Les milieux urbains notamment les grandes métropoles camerounaises restent les épicentres de la maladie avec 4,8% de séropositif contre 3,8% en zones rurales.  
Pour l’édition 2013 de l’opération, 3675 individus de 15-29 ans d’âge ont été dépistés parmi lesquels 77,9 % de garçon et 114 soit 3,1% se sont révélés séropositifs. Il faut révéler que Vacances sans SIDA est une bonne opportunité de véhiculer les messages positifs et d’amener les gens à prendre conscience. Pour cela les jeunes soldats du SIDA dénommés Pairs Educateurs ont effectués 3702 causeries éducatives et 13 338 entretiens individuels. C’est aussi l’occasion de ratisser large au sein du cœur de cible. Pour cela 25 196 tickets de références ont été distribués durant les activités précédentes.  
Le choix du thème de cette année invite chacun à rester en alerte face à la maladie qui profite des moindres failles pour faire des ravages au sein des populations. Quand on sait qu’il n’existe pas encore de véritable traitement contre le mal, il y a de quoi s’inquiéter. Le plan stratégique de lutte contre le SIDA préconise le Conseil et Dépistage Volontaire, la prévention et la prise en charge des IST au sein des groupes cibles vulnérables parmi lesquels les jeunes, mais cela suffisent-ils si les mentalités ne changent pas ?

blank
chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com

LES PLUS LUS

C'EST TOUT FRAIS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×