Culture Cultures 180 Langues Camerounaises standardisées par la SIL

180 Langues Camerounaises standardisées par la SIL

-

- Advertisment -

La Société International de linguistique (SIL) vient de contribuer à préserver 180 des 268 langues maternelles que compte le Cameroun de la disparition.

La SIL qui s’occupe du développement des langues maternelles à travers la recherche linguistique depuis 1934 vient de rendre publique l’information. 180 langues locales déjà standardisées sur les 268 langues maternelles du Cameroun. L’organisation travaille actuellement dans plus de 1800 langues sur les 6900 qui existent dans le monde. La contribution de la SIL apporte ainsi plus de visibilité à nos langues. Son rôle d’acteur central du développement de langues maternelles au Cameroun a encore été réaffirmé.
Les activités de cette structure couvrent la recherche de qualité afin de produire des descriptions linguistiques, des phonologies et des grammaires des langues nationales. C’est dans cette logique que ses chercheurs se sont intéressés au riche patrimoine camerounais fort de ses 268 dialectes. Les résultats des recherches ont permis la production des dictionnaires, des alphabets et des grammaires des langues nationales. La SIL au fil du temps a développé une expertise imparable dans les domaines de recherche linguistique et de l’alphabétisation.
Les objectifs de la SIL sont de faire de la lecture et l’écrire en langue maternelle un véritable moteur de développement. Une intégration des valeurs locales qui donne accès à un nouveau monde d’information et de communication. La vision de la SIL est de voir l’alphabétisation devenir une valeur communautaire durable.
Préservation participative du patrimoine linguistique
La SIL opère par transfert de connaissance et un renforcement des capacités. La méthodologie repose sur la formation des groupes et le mentorat personnalisé. L’optique est de voir les apprenants développer eux même leur langue maternelle. Pour l’apprentissage à la littérature, l’alphabétisation et l’écriture dotent les apprenants de notions grammaticales. Au fur et à mesure que des livres sur des sujets variés sont mis à la disposition des gens, l’intérêt de la communauté pour la lecture et l’écriture se maintient et se renforce.
La SIL est une organisation non gouvernementale à but non lucratif qui a fait ses preuves à l’échelle mondiale. Selon Bert Visser, son directeur général, la Sil œuvre pour la protection des techniques et des savoirs culturels, le développement des arts africains selon leurs propres normes esthétiques, la formulation des véritables politiques culturelles nationales, la promotion et la vulgarisation de la recherche culturelle à une plus large échelle, la renaissance de la culture comme facteur de paix et de gouvernance et la non limitation de l’étendue de la relation entre le développement scientifique et culture, à l’introduction des langues locales à l’école et à l’enseignement de la culture.

blank
chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com

LES PLUS LUS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×