leadership
NEWSLETTER

Français     English

Partager cet article / Share this post
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est à la faveur d’un atelier de formation organisé par le Conseil national de la jeunesse du Cameroun (CNJC) de la région de l’Adamaoua les 23 et 24 aout 2014 à la maison de la femme de Ngaoundéré que les jeunes ont vu s’améliorer leurs capacités de leadership et de gestion de la vie associative.

L’action est prometteuse pour la jeunesse pour une bonne assise en gestion et vie associative des jeunes dans la région château d’eau du Cameroun dont les enjeux de développement vont grandissants. La formation des membres du Bureau Exécutif Régional du CNJC Adamaoua dans la gestion de la vie associative a été ouverte aux leaders de certaines organisations de jeunesse. Le président régional Hamassambo Bello parle des motivations. « Convaincu de ce que la Région de l’Adamaoua reste un vaste chantier pour l’épanouissement de la jeunesse au regard de son potentiel agropastoral et sa position charnière, et en notre qualité d’instance représentative de la jeunesse, nous avons remarqué l’urgence de mise en œuvre des projets porteurs, pourvoyeurs d’emplois indépendants aux milliers des jeunes de notre région. Pour y parvenir, il demeure urgent que des leaders à mêmes de conduire ces projets salvateurs puissent émerger. Nous avons songé à des sessions de formations pour construire le leadership des jeunes. ».

Pour armer la trentaine de jeunes participants et faire d’eux des bons leaders de demain, la formation a balayé les fondements d’une vie associative harmonieuse, l’amélioration des capacités institutionnelles et organisationnelles. Des modules développés par le facilitateur D’Edibi Edibi André Honoré rompu à l’encadrement des jeunes. Pour joindre la théorie à la pratique, des notions sur la comptabilité de base et le budget ont été développées au cours des deux jours de travaux. Un menu assez dense et édifiant qui améliore techniquement les compétences associatives des jeunes. Houma Koulsoumi parle d’un apport positif pour elle, « Je connais désormais quelles sont mes responsabilités en tant que Vice-président CNJC Ngaoundéré 1er et membre d’une association ». Un apport que confirme Alihou, membre du CNJC Ngaoundéré 2ème. Tandis que certains sont des habitués de la chose associative, d’autres sont à leurs débuts dans le développement. L’étudiante Aïssatou Yasmine du groupe Fad’Art est de ceux-là et se réjouit d’avoir bénéficié des notions sur l’élaboration de plan d’action. Des nouveaux acquis dont la plus part disent en faire bonne usage. Quant aux autres participants à l’instar de M. Adamou Antoine, ils déclarent avoir découvert la méthodologie de gestion de la vie associative dont ils ignoraient tout.

La formation n’est que le début d’une série de renforcement technique des jeunes. En termes de projets à venir, la branche CNJC Adamaoua envisage poursuivre avec des sessions en « montage des projets » et surtout en « plaidoyer et lobbying » dans le but avoué de favoriser l’éclosion des idées de projets innovants portés par les jeunes. Poursuivant dans cette logique de mobilisation des couches jeunes autour de leurs préoccupations, le CNJC Adamaoua prévoit en mars 2015 des « états généraux de la jeunesse de notre Région ». Cette tribune permettra d’avoir une idée précise de la situation, des problèmes et éventuelles solutions de la jeunesse locale. Nous dit-on, « un plan quinquennal pour la jeunesse de l’Adamaoua » découlera desdites assises. Le souhait de Hamassambo Bello, semble être atteint « former les jeunes leaders aguerris et prêts à assurer le bon fonctionnement des associations », soulignant au passage que « c’est de la théorie qu’on éclaire la pratique ». Et pour y parvenir l’appui des Sénateurs SDF et autres forces vives de la région a été nécessaire. Occasion de dire aux jeunes qu’il est pragmatique d’apprendre et surtout de capitaliser les leçons car avoir de la volonté seul ne suffit plus, il faut également avoir de bonnes bases.

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

9 × 1 =