cheval
NEWSLETTER

Français     English

Partager cet article / Share this post
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Lamibés du grand nord Cameroun œuvrent dans préservation des valeurs équestres à travers des courses hippiques et les fantasias très courues.

Qui dit cheval dit culture dans la partie septentrionale du Cameroun. La course hippique introduite au menu de la fête est une grande première vécue par les populations du chef lieu de l’Adamaoua en liesse. « Tant qu’il y aura le cheval, la culture sera rehaussée » confie l’un des notables du lamidat de Ngaoundéré.  La fête qui s’est célébrée le samedi 5 octobre dernier a connu un  prolongement culturel bien pensée. Selon les hommes de la cour, sa majesté voudrait par cet événement promouvoir la culture du cheval et la pérenniser cette tradition.
Plusieurs innovations ont changé la configuration traditionnelle de la fête du mouton dans l’imagerie populaire. D’abord le prolongement par le Lamidat de Ngaoundéré des festivités qui passent de 3 à 5 jours de fêtes, ensuite,  l’institution d’une course hippique dans le calendrier des activités. Dorénavant une course hippique dénommée grand prix Lamido Hayatou Issa viendra agrémenter la tabaski dans le chef-lieu de l’Adamaoua.  L’initiative comble les passionnés et amateurs du cheval.  Pour le représentant du Lamido El hadj Abdouraman Sarki Rabbi « le cheval dans la ville de Ngaoundéré est un symbole à ne pas négliger ».
Il est de réalité notoire que le cheval est ancré dans les us et coutumes du septentrion. L’animal a d’ailleurs joué un grand  rôle dans la conquête des terres du plateau de l’Adamaoua par les peuls venus de l’Etat homonyme du Nigéria. Depuis lors, le cheval trône au-dessus comme animal de prestige des communautés du grand nord. Les courses hippiques et fantasia sont une occasion de saluer la contribution de l’animal de compagnie pluri dimensionnel.   
Le cheval, c’est toute une histoire et une multitude de rites à lui consacrés. Animal de compagnie mais surtout de prestige, le cheval anime la quasi-totalité des manifestations socioculturelles dans les communautés. Elégant, charmant et puissant, le cheval sait transmettre des émotions fortes aux passionnés. L’animal participe à tous les événements ; des traditionnels aux officiels, il transporte à lui seul la culture de toute la région sur son dos. Un folklore pour lequel on se lasse très difficilement. Surtout lorsque les décors fusionnent avec la dextérité des cavaliers qui rivalisent d’adresse au galop.

VIENT DE PARAÎTRE...


journal numérique chateaunews

EN KIOSQUE (NOUVEAU)

Téléchargez et lisez le numéro 39 de votre Journal CHATEAUNEWS version digitale.

A la Une 1,6 Milliards de FCFA pour le développement des infrastructures dans le département du Mbéré ; La première femme Docteur en droit Public dans le Septentrion..

JE TELECHARGE

VOIR TOUTES LES ÉDITIONS

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

34 − 29 =