elections football
NEWSLETTER

Français     English

Share this

L’atmosphère s’est coxée à Nice Hôtel entre les protagonistes au poste de Président du Conseil d’administration de la Ligue régionale de football de l’Adamaoua le 7 novembre 2014 jour de l’élection.

Les candidats en lice pour la présidence du Conseil d’administration de la Ligue régionale de football de l’Adamaoua ont décidé jusqu’au bout de se faire la guerre. La volonté de l’organe de transition d’organiser des consultations régionales pour aboutir à l’élection nationale à Yaoundé s’est transformée en champs de batail. Déjà la gestion des candidatures avait provoqué de vives tensions entre les acteurs en charge du football dans la région château d’eau du Cameroun. Au delà de la crise qui a dégénéré en des combats rangés entre les acteurs, il y a les contestations qui battent qui ont jeté le discrédit sur le processus.  Selon certaines indiscrétions, il y aurait eu beaucoup de coup bas au sein du comité de normalisation de la Fecafoot.
Certains se seraient mis depuis le départ aux tacles irréguliers sur les candidats gênants.  Une situation qui a conduit le mercredi 05 novembre à un incident lors d’une rencontre entre le groupe mené par Aboubakar Siroma et Maitre Youssoufa Ibrahim rapporteur de la commission en charge de recevabilité des dossiers. En effet, il y a échange de coup de point, durant l’échange dans le cabinet de l’hussier sur la question de l’envoi du complément de dossier non réceptionné à Yaoundé et ayant abouti au rejet motivé du Comité de normalisation de la Fécafoot. Les faits font état de ce que Maitre Youssoufa aurait assené plusieurs coups de poing à Donayel, Président de Girondin FC Ngaoundéré. L’affaire portée auprès du gouverneur de la région illustre le climat de tension qui caractérise le déroulement de l’élection au niveau de la ligue régionale Adamaoua    
On pensait ce sale quart temps passé lorsque, ce vendredi 7 novembre 2014 pendant les Assemblées générales électives dans les ligues régionales, les choses ont tourné au vinaigre. Les deux grands camps rivaux se sont affrontés publiquement dans la salle des élections.  Des mots aux mains, les détracteurs de Iya Mohammed et ses partisans ont été emportés par l’animosité qui les animait en se défoulant sans vergogne. Sans surprise générale, les partisans du président sortant de la Fécafoot ont gagné la première bataille.  A l’issue du processus, Abbo Mohamadou a été reconduit avec un score de 19 voix contre 6 bulletins nuls.
De quoi faire constater par le  Dr Nkou Mvondo Prosper qu’il y avait anguille sous roche. « Nous contestons ce rejet qui nous semble anormal comme la plus part des actes posés par le comité de normalisation. », faisait savoir Nkou Mvondo à la communauté après la disqualification de Aboubakar Siroma. Cet homme de droit, fervent contestataire de Iya Mohammed souligne que le système mis en place par la FIFA et le gouvernement camerounais pour sortir la fédération de l’impasse a échoué dans ses missions.  

Lire aussi / Also read
Adamaoua : l’incivisme urbain inquiète les autorités

Liste des élus dans les Ligues régionales de football du Cameroun :
Ligue Adamaoua : Abbo Mohamadou
Ligue Centre : Fabien Mvogo
Ligue Est : Essoufou Joseph
Ligue Extrême-nord : Boubakar Bello
Ligue Ouest : Wembe Samuel
Ligue Nord : Aboubakar Alim Konaté
Ligue Nord-ouest : Kaba Christopher  
Liste Sud : Zam Jean Jacques
Liste Sud-ouest : Mbella Moki Charles

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

94 − 87 =