television
NEWSLETTER

Français     English

Partager cet article / Share this post
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement annonce des décodeurs pour accommoder les télés à tubes classique avec la venue du numérique à partir du 17 juin 2015.

L’arrivée du numérique à partir du 17 juin 2015 a semé la panique au sein des téléspectateurs Camerounais. Ceux-ci selon les autorités ne devraient plus désormais s’inquiéter pour l’usage de leur téléviseur à tube cathodique classique. Le gouvernement demande de ne pas jeter ces derniers ; à la place, une solution est proposée d’acheter un décodeur adéquat qui permettra d’avoir accès aux chaînes numériques. « Nous sommes heureux de cette mesure. Où allions nous mettre tous ces écrans dont nous disposons alors s’il n’y avait pas cette possibilité qui va s’offrir. » se réjouit Ousmane habitant de Garoua.  Une campagne nationale de sensibilisation sur la Télévision numérique terrestre (TNT) est en cours au Cameroun. Les hautes autorités des régions s’attèlent à rassurer les populations.
Accéder aux chaînes numériques en achetant simplement des décodeurs est une bonne nouvelle qui tombe en prime time. Dans les communications, les populations sont interpellées sur le fait d’éviter de se ruer vers des équipements sous-prétexte que c’est numérique. D’après les autorités, il suffira de détenir son décodeur et d’entrer  qui sera transmis pour accéder à l’univers du numérique sur les anciens écrans. Le message qui ne fait pas la joie des vendeurs d’illusion qui s’activait à fournir aux usagers des écrans plasma de fabrication douteuse. Plusieurs personnes se sont déjà fait entubées par ces appareils peu fiables et pourtant onéreux. La résistance et le côté pratique des écrans à tube font d’eux des supports inconditionnels des zones enclavées. L’enrichissement de l’environnement audiovisuel national par la migration de la radiodiffusion analogique au numérique boostera par les programmes le développement rural.
La TNT est une véritable réserve d’opportunités et de possibilités. A en croire Mezoum Melouta, Coordonnateur adjoint de la Cam-DTV, elle va permettre au Cameroun d’économiser 28 fréquences. Lit-on sur 237online.com, les chaînes locales vont émettre sur deux fréquences pour 30 chaines qui seront émises par un bouquet gratuit. L’une des fréquences, pourra fournir 6 chaines publiques et 9 chaines privées, et sur l’autre, 5 chaines privées. « La TNT pourra couvrir toute l’étendue du territoire camerounais, pourtant, les autres chaînes qui évoluent indépendamment ne le font pas », relève le responsable. Trois structures  vont diffuser les chaînes via la TNT: CRTV, Camtel et CRTV/DIF. « Un organisme a été créé par l’Etat pour gérer la TNT. Lorsqu’il sera opérationnel, la CRTV sera aussi client, tout comme les autres chaines de télévision », fait savoir François Bolvine Wakata, coordonnateur du projet.

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

1 + 3 =