À la Une Média Le Campus Numérique Francophone et le CDTIC de Ngaoundéré...

Le Campus Numérique Francophone et le CDTIC de Ngaoundéré s’évaluent

-

Le bilan marquant la fin des activités pour le compte de l’année 2014 a été présenté au cours d’une cérémonie le mercredi denier à l’amphi 150 de l’ENSAI de l’université de Ngaoundéré.

L’occasion était en effet donnée au responsable, Batouré Bamana Apollinaire, d’évaluer les activités du Campus numérique au cours de l’année académique 2014 et d’en projeter pour l’année qui vient. Durant l’année qui tire à sa fin, le campus numérique francophone a apporté sa contribution dans la formation des étudiants et enseignants de l’université de Ngaoundéré. En 2014, les apprenants ont pu recevoir les enseignements qui portent sur l’accès à l’information, scientifiques et technologiques. Outre les services d’accès à l’Internet, le Campus Numérique Francophone de Ngaoundéré met à la disposition de son public cible le service de la documentation, l’appui à la mobilité et l’entrée aux grandes écoles et instituts. Il faut aussi inclure, dans la gamme des services du CNF, la formation ouverte à distance (FOAD) et les téléconférences. Dans la même logique et en ce qui concerne les TIC pour l’enseignement, 03 ateliers de formation ont été organisés. L’atelier 3.2 intitulé « Conception, développement et utilisation d’un cours en ligne » a été organisé du 31 mars au 04 avril. 22 enseignants y ont pris par dont 06 de l’Université de Maroua. A la suite de l’Atelier 1.2 organisé l’année dernière, l’Atelier 1.3 (Gestion et sécurité d’un réseau d’entreprise) a été organisé du 29 septembre au 03 octobre. 17 apprenants y ont pris part dont 02 de l’Université de Maroua. Enfin, l’intégration des formations à distance dans le mode d’enseignement étant aujourd’hui d’actualité dans l’enseignement supérieur, l’Université de Maroua a également sollicité que l’Atelier 3.2 « Conception, développement et utilisation d’un cours en ligne » soit organisé en son sein. C’est ainsi que du 20 au 24 octobre, elle a accueilli cette formation où 16 apprenants y ont pris part dont un de l’Université de Ngaoundéré. D’après les informations communiquées par le responsable, le Campus Numérique Francophone fait face à des difficultés, mais la principale qui persiste est le nombre très réduits de cadres et techniciens informaticiens affectés au Centre. «Le Centre fonctionne actuellement avec 02 cadres informaticiens hors mis le Chef de Centre et sans un technicien ou agent de maîtrise informaticien. Pour mener à bien ces nombreuses missions, il est nécessaire de disposer d’assez de personnels » déclare Batouré Apollinaire. Dans son allocution, le vice recteur chargé des recherches, de la coopération, et de relation avec le monde des entreprises représentant le recteur a exhorté le directeur du centre de maintenir le cape et que leurs doléance sera retransmis à qui de droit. « Nos portes sont ouvertes aux responsables du centre. Les services centraux ont toujours apporté ses appuis au CDTIC» déclare le Pr Ibrahima Adamou. A l’issu de cette cérémonie, 17 apprenants qui se sont distingués au cour de la formation ont reçu leur attestation de fin de formation.

chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com
- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×