À la Une Actualités Cameroun : Un corps sans vie retrouvé dans une...

Cameroun : Un corps sans vie retrouvé dans une chambre à Ngaoundéré

-

- Advertisment -

Le mardi 13 janvier 2015 au quartier Bali, le dénommé Magoulkai Matsouthdaou âgé d’une soixantaine d’année a été découvert mort dans sa chambre. Les causes  du décès  de ce sexagénaire, ne sont pas encore établies.
 La découverte macabre de la dépouille de  Magoulkai Matsouthdaou, originaire de la région de l’Extrême-Nord,   a été faite par  l’ami  de la victime ce 13 janvier en mi-journée dans son domicile  au quartier Bali en plein centre ville de Ngaoundéré, alors que le corps amorçait l’état de putréfaction   avancée, non loin du centre de promotion de la  femme et la famille de Ngaoundéré.
 C’est le voisin du défunt, le nommé Douroum qui a eu le réflexe de s’introduire dans le domicile de l’infortuné, pour se rassurer de son existence,  après avoir notifié son absence, ces derniers jours. « Depuis la fête, on s’est plus revu, c’est pourquoi j’ai cherché à le voir,  s’il était malade ou il avait un problème » Confie le voisin. Une fois pénétré dans le domicile du sexagénaire, c’est le corps sans vie, bien raide, étalé verticalement dans un matelas qu’il a découvert.  

Pris de panique, il a immédiatement alerté son entourage. C’est l’Adjointe au maire de la commune d’arrondissement de  Yambaka’a qui ira, dans une course folle,  mettre au courant les éléments des forces de l’ordre. Les éléments de la police judiciaire, accompagnés d’un infirmier de l’hôpital régional de Ngaoundéré,  ainsi que  l’équipe de la brigade de   gendarmerie vont investir les lieux.
D’après les premiers  constats des spécialistes, il n’y avait pas des légions au corps  ni encore moins de traumatisme  mais le corps était  en état de décomposition «  Il serait mort d’une maladie, on a retrouvé des comprimés près du cadavre. Il semble qu’il serait  sous traitement médical »  estime, Salatou Samuel, infirmier au service d’accueil et urgence de  l’Hôpital régional de Ngaoundéré.
En attendant  les résultats de l’autopsie, une enquête a été ouverte par la police judiciaire pour déterminer les véritables causes de cette mort étrange. Apres, le corps sera remis à la commune pour l’enterrement. C’est ainsi que la nouvelle de ce décès a alimenté les débats dans la ville, ce d’autant plus, le nommé Magoulkai Matsouthdaou rend son dernier soupire sans avoir auprès de lui un membre de sa famille.
Selon les informations recueillies auprès de son entourage, il a quitté son village Natal, Mokong dans l’Extrême-Nord, pour se rendre à Ngaoundéré en quête du bonheur. Arrivé dans la ville de Ngaoundéré au mois  de juillet dernier,  il s’est lancé dans l’activité de la vente ambulante des fripes, question d’amasser des économies pour rentrer ensuite auprès des siens. Mais le sort en a décidé autrement, il rend l’âme loin de sa famille et de ses amis d’enfance.

blank
chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com

LES PLUS LUS

C'EST TOUT FRAIS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×