bip extreme nord.jpg
NEWSLETTER

Français     English

Partager cet article / Share this post
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le montant a été dévoilé par le gouverneur Midjiyawa Bakari qui plaide pour la bonne exécution des travaux dans un climat d’insécurité.

L’investissement public au Cameroun ne connait pas la crise sécuritaire qui sévit dans la région de l’Extrême-nord. Le montant de 3746,7 milliards est le budget d’investissement public (Bip) de l’année 2015 pour la région. Cette enveloppe budgétaire est en hausse de près de 434,6 milliards par rapport à celle de 2014, sera consacré à la réalisation des projets socio-économique pour le bien être des populations. Pour une région en proie à la récurrence des catastrophes naturelles et des assauts de la secte islamiste Boko Haram, cette enveloppe est une bouffée d’oxygène.

Parmi les projets qui sont dans les viseurs des autorités administratives, figurent la réhabilitation du tronçon Maroua-Kousseri et de l’axe Maroua-Bogo, le projet d’urgence de lutte les inondations (Pulci), l’hydraulique rurales, l’appui à la Semry, l’approvisionnement en énergie du lac de Maga entre autres. Pour ce faire deux axes seront prioritaires au cours de l’exécution de ce budget. Il s’agira de resserrer les dépenses publiques et l’exécution concrète du plan d’urgence en croire le Chef de la Division de la planification stratégique du ministère de l’économie et de la planification du territoire.

Quand à la bonne exécution des travaux qui sans cesse pourraient être ralenti par l’insécurité ambiante, le gouverneur entend mobiliser toutes les forces vives de la défense pour accompagner les entrepreneurs qui auront à réaliser les projets dans les 03 départements où les assaillants n’ont cessé de semer la panique. Les chefs des projets seront à cet effet escortés dans les lieux où ils doivent réaliser les projets.

Par ailleurs, le chef secteur de douane a relevé les difficultés qui entravent le recouvrement de recettes douanières à savoir la cessation d’activité dans des localités telles Limani, Fotoko, Kolofata. Toutes ces difficultés devront être bravées en vue de la bonne exécution du budget 2015.

 

 

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

64 − 57 =