À la Une Actualités Cameroun : Le député Ali Bachir menace la sécurité...

Cameroun : Le député Ali Bachir menace la sécurité des populations

-

- Advertisment -

Le député Ali Bachir dynamite des pierres en plein centre urbain de Ngaoundéré. L’opération qui se déroule sur le terrain de l’honorable député Rdpc de la Vina, sis au quartier résidentiel, a démarré depuis le vendredi 23 janvier et s’est poursuivi en semaine au grand damne des populations riveraines.

 

Le député Ali Bachir a décidé de s’attaquer aux énormes rochers présents sur son terrain du quartier résidentiel à la dynamite. L’opération est rare et assez inhabituelle en plein centre urbain. « C’est grave, Boko Haram attaque à Ngaoundéré », ainsi s’exclamait un citoyen après une détonation. Le bruit assourdissant des dynamites et leurs vibrations impressionnantes ressenties à 300 mètres à la ronde ont fait trembler les voisins du site. Il faut dire que la propriété sise au lieu dit carrefour du gouverneur se trouve à 500 m de la résidence de ce dernier, à 200 m de la région, 100 mètre de la mairie de Ngaoundéré 1, la station Crtv Adamaoua ainsi que la prison de Ngaoundéré et en bordure du cours d’eau qui traverse la ville.

Les populations ne comprennent pas comment les autorités ont pu laisser faire une chose aussi dangereuse. De sources sécuritaires, l’action, qui nécessite des autorisations préalables, a bien connu le respect des procédures de la part de l’honorable et entrepreneur aux chantiers BTP sujets à polémique. L’action qui survient en cette période de crise a vite fait d’inquiéter les citoyens. Les forces de l’ordre notamment la police et la gendarmerie qui ont quadrillé les alentours du terrain n’on pas suffit pour éloigner les curieux, soucieux de savoir ce qui se passe. A maintes reprises, il a fallu l’usage de la force de dissuasion pour les éloigner des opérations de dynamitage commencées.

Les habitants et voisins du fortuné craignent pour leurs édifices. « Je ne sais pas si ma maison va supporter le choc des explosions si ça continue. Nous sommes installés en bordure d’un cours d’eau. La zone sableuse est instable. Nous ne connaissons pas la géologie du sol. », se lamente l’un des propriétaires des maisons environnantes. Chose curieuse, bien que les mesures administratives et sécuritaires semblent prises au vue du déploiement des hommes en tenues, les populations riveraines du site n’ont guère été informées du déroulement d’une telle opération.

Plus :   Cameroun - Logements sociaux : Grève des ouvriers à Ngaoundéré

Bien avant, durant plusieurs semaines, les perforeuses puissantes ont troublé le calme régulier de la zone lors de la mise des trous sur les énormes rochers. Les responsables contactés n’ont pas voulu se prononcer sur la question. Néanmoins des personnes maitrisant le domaine s’accordent à dire qu’une telle activité est à risque en zone urbaine comme c’est le cas. Cela se pratique généralement dans les mines, carrières et chantiers en périphérie. Pourtant des méthodes alternatives existent à travers l’action des casseurs de rocher très nombreux dans la ville. Pourquoi n’avoir pas opté pour cette technique plus rassurante, seul le député Ali Bachir connait la raison de ce trouble de la vie des populations qui avoisinent son terrain.

blank
chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com

LES PLUS LUS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×