À la Une Actualités Cameroun: Le prix de la bière augmentation au comptoir

Cameroun: Le prix de la bière augmentation au comptoir

-

Le prix des boissons alcoolisées est revu à la hausse dès ce lundi 16 février 2015 sur l’ensemble du territoire national.

C’est officiel depuis ce lundi 16 février 2015 le prix des boissons alcoolisées commercialisées sur nos marchés connait une légère augmentation. La décision adoptée par le Premier ministre Philemon Yang découle des multiples rencontres le ministre des Finances et celui du Commerce en présence des représentant des secteurs concernés. La commission ad hoc a rendu la copie de ses travaux en début février. La décision finale signée le 12 février dernier par le PM précise les types de produits et spécifie l’augmentation conséquente conformément aux résolutions. Selon les responsables du Commerce approché, ladite augmentation « consensuelle » prend en compte les intérêts de l’Etat, des sociétés brassicoles, des détaillants et des millions de consommateurs.

Image: journalducameroun.com

Le communiqué officiel fait savoir que le consommateur devra désormais débourser 75 Fcfa supplémentaires pour les bières de 65 cl et la moitié pour les bières de 33 cl dans les normes. Les boissons gazeuses ne sont pas les seules visées par cette mesure irréversible, même les whiskies en sachet ne sont pas épargnés. Les autres boissons alcoolisées sont aussi concernées. Il faudra maintenant disposer de 5000 Fcfa pour les liqueurs produites sur place, 3000 Fcfa pour les whiskies haut de gamme, 3000 Fcfa pour les vins de 75 cl produits localement ou de genre dit inferieur, 2000 Fcfa pour les vins dits grands crus et 100 Fcfa pour les whiskies en sachet. En ce qui concerne les vins mousseux, les dispositions relatives à la taxe sur la valeur ajoutée et aux droits d’accises prévoient : 2 000 F CFA pour les champagnes de gamme inférieure ; 4 000 F CFA pour les champagnes haut de gamme.

 

Augmentation sans effet

La rumeur est désormais dissipée. Place à la réalité maintenant ! Il faudra dorénavant débourser un peu plus pour se rincer la gorge. Avec cette décision, l’activité très prisée de certains camerounais qui est levé le coude prend un sérieux coup de chaud. La bière ne sera plus aussi bonne à boire quoi qu’on puisse dire. Avant il fallait disposer de 1000 F pour s’assurer une soirée tranquille au bar du quartier. Maintenant je dois prévoir 150 F de plus… », déplore un citoyen de la métropole de l’Adamaoua qui accueille mal la nouvelle. Il faut dire que profitant des premières crainte des populations d’une augmentation du coût des boissons, des vendeurs se sont sucrés sur le dos des clients. Ces derniers allaient parfois jusqu’à imposer 200F d’ajout prétextant que le produit avait subit un changement de valeur au dépôt.

La crainte pour plusieurs de savoir la bière hors de portée donnait des idées lucides aux consommateurs occasionnels. « Si la bière devient chère, je ne bois plus. Est-ce que c’est d’abord une obligation pour moi boire… Ce n’est qu’une distraction et non une passion ; donc je peux bien m’en passer », affirme un jeune qui voit en la situation un prétexte pour passer au régime forcé. La nouvelle n’a pas eu le même écho chez les alcooliques endurcis. « L’augmentation n’est que légère ça ne se ressentira pas pour moi car où je consomme d’habitude la bière s’achète à 2 voire 3 fois plus que cela » nous fait savoir un homme rencontré au centre commercial de Ngaoundéré.

La publication de la nouvelle par les médias à de quoi décevoir beaucoup de citoyens. Nombreux sont ceux des citoyens qui pensait que la mesure aurait de quoi réduire le taux de dépendance à l’alcool des jeunes. Ce serait pour une autre fois ou dans les coins huppés certainement où s’offrir un verre n’est pas donné à n’importe qui. En attendant, malgré l’augmentation, tout porte à croire que les jeunes vont toujours boire. A partir de ce 16 février 2015, des commissions conjointes vont sillonner le triangle national question une application effective de la décision sur l’ensemble des produits.

chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com
- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×