Société Divers Cameroun: Le maire de Lagdo pris en otage à...

Cameroun: Le maire de Lagdo pris en otage à l’Est

-

- Advertisment -

Dans les rangs des 15 otages enlevés se trouvent le maire de Lagdo dans le département de la Bénoué qui sortait d’un séjour dans la région du soleil levant.

 

Le séjour du Maire Mama Abakaï de la commune de Lagdo dans le département de la Bénoué, région du Nord dans cette circonscription de la région du soleil levant restera inoubliable pour ce drame. La délégation ayant à sa tête le maire, en quittant la ville de Bertoua le jeudi 19 mars dernier après avoir assisté à la levée de corps de la belle mère du sous préfet de Lagdo Issa Daouda, ne pouvait guère s’imaginer un scénario si sombre. Sur le chemin du retour, aux environs de 23h, le bus de l’agence Luxe Voyage transportant les seize personnes est tombé dans un guet apens tendu par des hommes armés sur la route no 1 Ngaoundéré-Bertoua. Pris de court, les occupants du véhicule ont été débarqués et conduits par leurs ravisseurs en territoire centrafricain. Parmi les victimes figuraient également deux chefs traditionnels de 3e degré de cet arrondissement. Alertés, les autorités administratives de la région de l’Est ont dépêché sur le terrain les éléments des forces de défense et de sécurité sous la direction du commandant de la légion de l’Est pour passer au peigne fin la zone. Selon les sources sécuritaires locales, un des otages a été libéré et séjournerait en ce moment à la brigade de gendarmerie de Garoua-Boulaï.

 

image: camer.be

 

L’information du kidnapping de ces personnalités de la localité de Lagdo a été confirmée par le 2e adjoint au maire joint au téléphone. La nouvelle a crée un vent de panique au sein de la communauté de l’arrondissement de Lagdo qui tient à retrouver son maire saint et sauf. Parti pour assister le sous-préfet lors de la perte de sa belle mère, ces autorités seront elles mêmes éprouvées par les rebelles centrafricains. Mobilisées, les forces de défense et de sécurité ont lancé la battue afin de retrouver les otages. Cet énième enlèvement sur cet axe routier du corridor Douala-N’Djaména vient remettre au goût du jour l’épineux phénomène d’insécurité de nos axes lourds. La sécurité des voyageurs demeure malgré les efforts du gouvernement et des forces de l’ordre une préoccupation non solutionnée. Depuis la crise qui sévit en RCA, toutes les localités environnantes à la frontière centrafricaine subissent les assauts répétés des bandes armées en faction et ne cessent de faire des victimes parmi les pauvres citoyens riverains ainsi que ceux en transit dans cette zone rouge. La circulation des véhicules à certaines heures de la nuit est devenue très dangereuse. Les criminelles qui multiplient les exactions opèrent beaucoup plus dans la nuit. En attendant la fin de ce calvaire, ce sont des familles qui restent sans nouvelles de leurs proches.

blank
chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com

LES PLUS LUS

C'EST TOUT FRAIS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×