Prison mantoum
NEWSLETTER

Français     English

Partager/Share
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Les détenus de la prison centrale de Garoua sont en grève depuis hier dimanche 29 mars 2015. Ils protestent contre le manque d’eau, d’électricité et surtout la série de mort dont sont victimes les pensionnaires de cette prison.

 

Selon divers témoignages recueillis auprès des responsables pénitenciers de Garoua et des forces de maintien de l’ordre déployés autour de la prison, c’est depuis hier matin que les prisonniers ont engagé une émeute à la suite du décès de 05 détenus gardés en cellule disciplinaire dans la nuit de samedi à dimanche dernier par étouffement. C’est ce qui va pousser les près de 2100 pensionnaires de cette prison à se révolter. Depuis le mois de mars 2015, 37 détenus ont rendu l’âme par étouffement, a-t-on appris auprès des enquêteurs de la police.

 

Des détenus à la prison de Mantoum

 

Joint au téléphone par le Jour, le régisseur de la prison centrale de Garoua a reconnu la mort de quelques prisonniers par étouffement. « Le calme est de retour dans notre établissement pénitencier. Il s’agissait d’un malentendu entre nous et nos pensionnaires. Cette situation est indépendante de nous. Nous sommes en train de résoudre le problème avec l’appui du gouverneur du Nord », a affirmé le régisseur de la prison centrale de Garoua. D’après ui, le manque d’eau et d’électricité est à l’origine du mouvement d’humeur qui a fait plusieurs blessés parmi les prisonniers. D’après lui, les têtes pensantes de ce mouvement se recrutent tant au sein des prisonniers que du personnel pénitencier.

Hier, Jean Abaté Edi’i, le gouverneur de la région du Nord, s’est rendu à la prison centrale de Garoua. Il a demandé aux pensionnaires de cet établissement pénitencier de mettre fin au mouvement de grève. Il est venu avec plusieurs litres d’eau minérale pour les prisonniers. « Nous partageons leur peine et nous avons voulu agir par solidarité parce qu’ils vivent des moments difficiles. Nous allons trouver une solution dans un bref délai à cette coupure d’eau qui devient récurrente dans la ville », a-t-il expliqué.

Le gouverneur a tenu avec les responsables de la prison et ceux de la justice une réunion de crise avec pour objectif de trouver une solution dans un bref délai à la pénurie d’eau à la prison. Des éléments de tous les corps des forces de maintien de l’ordre ont été déployés autour de la prison centrale de Garoua. La tension qui n’est pas retombée est vive et préoccupante à la prison de Garoua.

Source Le Jour, Adolarc Lamissia

EN KIOSQUE


journal chateaunews

Lisez et TÉLÉCHARGEZ le numéro 57 de votre Journal digital CHATEAUNEWS

La fête de fin de Ramadan 2020 a connu une ambiance particulière. L’Aïd el Fitr s’est déroulé sous précautions du COVID-19....

TELECHARGER

VOIR TOUTES LES ÉDITIONS