Culture Talent BOUBA LABOBE, entre équation mathématique et passion artistique

BOUBA LABOBE, entre équation mathématique et passion artistique

-

- Advertisment -

Bouba Labobe Janvier, à 23 ans est élève en classe de Terminale C au Lycée Classique et Moderne de Ngaoundéré et par ailleurs, il s’adonne à la sculpture et la peinture comme passe-temps favoris.

 

Bouba, peux-tu nous relater ton quotidien ?
Mes activités sont beaucoup plus centrées sur le domaine artistique plus précisément dans la réalisation des tableaux à base de toiles, de tissus, du papier et aussi la sculpture des calebasses.

 

Comment te découvres-tu un talent de peintre et sculpteur?
Depuis mon enfance, j’aimais le dessin et cela m’a amené à apprendre à dessiner et mes camarades appréciaient ce que je faisais, c’est cela qui m’a d’abord motivé et ensuite, quand j’étais au CES de Ngoa-Ekele qui n’était pas encore transformer en Lycée quand j’étais là-bas, la brasserie organisait chaque année un concours du meilleur dessein artistique où j’ai été sacré meilleur plus de 4 ans et j’ai également bénéficié avec la brasserie de 6 ans de formation dans la peinture et la sculpture. A présent, je ne peux pas énumérer le nombre de félicitations et attestations que j’ai reçu. Ma passion même était l’informatique et les enseignements me laissent croire qu’on peut l’associer au dessein.

 

 

Quelles difficultés tu rencontres dans la réalisation de tes activités artistiques ?
Les ressources et le matériel tels que les toiles, la peinture, et bien d’autres objets qui sont incontournables dans la réalisation de mes œuvres restent difficiles à s’en procurer et ce n’est pas non plus facile pour moi de gérer à la fois l’école et le métier d’art que j’exerce, ce qui fait que je suis pris entre l’école et cet art qui me passionne.

 

Par rapport à l’école et l’art justement, comment gères-tu les deux ?
D’abord, je ne mélange pas les deux, c’est-à-dire l’école et mes activités artistiques et même si cela arrive parfois, c’est dans le cadre des activités scolaires. Donc pour moi, il y a un temps pour l’école et un temps pour mes desseins. Ensuite, la réalisation des desseins avec des thèmes me permet de m’instruire davantage pour rehausser mon niveau de culture et enfin le dessein pour moi est un moyen de distraction après les études.

 

bouba labobe art

Bouba Labobe et ses tableaux

 

Combien coûte tes œuvres d’art ?
Le prix de mes œuvres varie en fonction des représentations sollicitées par les clients et hors-mis l’achat des matériels, la main d’œuvre va de 500 à 35.000 frans CFA.

 

Si rêve y en avait dans le monde artistique, ce serait lequel ?
Mon rêve, c’est de réaliser les desseins animés en 3D comme les jeux vidéo.

 

Quels conseils aux jeunes qui font ou qui aimeraient suivre tes traces ?
J’encourage d’abord ceux qui font dans ce domaine de persévérer parce que j’ai des amis qui sont talentueux dans ce domaine artistique mais qui ont peur de s’exprimer, de présenter leurs savoir-faire puisque je faisais partie de ceux-là, à présent je comprend la meilleur façon de progresser, c’est de présenter ses œuvres pour avoir des critiques qui vont nous permettre d’avancer car il ne faut jamais avoir honte de ce que nous faisons.

Adresses: [email protected]; [email protected]

 

 

blank
chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com

LES PLUS LUS

C'EST TOUT FRAIS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×