Société Développement Citoyenneté: Les populations sensibilisées sur le droit à l’eau...

Citoyenneté: Les populations sensibilisées sur le droit à l’eau et à l’assainissement

-

- Advertisment -

Les population aux côtés des sectorielles, partenaires au développement et acteurs de la société civiles ont participés à  l’atelier régional de sensibilisation et de mobilisation sur le droit à l’eau et à l’assainissement au Cameroun, tenu au Centre de promotion de la femme de Ngaoundéré le mardi 24 mars dernier

L’eau, c’est la vie ! L’assertion vulgaire prend tout son sens quand il s’agit de défendre le droit de toute personne à en disposer dans un environnement sain. Tenu par la fédération nationale des organisations de la société civile camerounaise (FOSCAM), cet atelier a été subventionné par l’Union Européenne. Pour contribuer à la mobilisation citoyenne, il a connu entre autre la présence du représentant du délégué régional de l’eau et de l’énergie, le délégué départemental de la jeunesse et de l’éducation civique de la vina, les représentants des mairies, des organisations de la société civile, quelques organes de presse et bien d’autres.
Au cours de cet atelier, il a été question pour les parties prenantes de réfléchir sur la vulgarisation du droit à l’eau et à l’assainissement dont dispose la population. Pour se faire, M. Mballa Mballa, Délégué national de la FOSCAM recommande l’implication des citoyens à la politique de l’eau. « L’eau est le début de tout et l’idéal serait la mise sur pied d’une équipe de défenseurs de droit à l’eau et à l’assainissement en eau potable au Cameroun », interpelle l’acteur de développement.

 

Une vue des participants à l’atelier

Pour permettre aux participants de s’impregner, Yerima Semphorien Kevin Momendeng, administrateur général SYDEV, membre de la plate-forme eau et assainissement CEEAC n’a pas manqué de drainer les participants dans son exposé qui consistait en la présentation du droit à l’eau et à l’assainissement qui s’en est suivi d’une analyse de l’ état des lieux de ces droits dans la région de l’Adamaoua. A l’issue des présentations des concepts liés à l’eau, une phase de questions-réponses a ponctué les échanges entre participants.
Dans la visée de la durabilité de l’action, un « Manuel d’éducation à la participation citoyenne dans la politique de l’eau potable et assainissement au Cameroun » a été élaboré et des copies distribuées aux cibles pour guider les acteurs sur le terrain. L’outil de 42 pages qui vise à sensibiliser les populations sur la défense de leurs droits à l’eau comporte des informations, textes de lois et les illustrations pratiques sur ce sujet. Selon le Délégué général de la FOSCAM, les OSCs doivent également jouer un très grand rôle pour le succès de cette action en tant que facilitateur entre la population et les différentes mairies. Avec l’implication de chacun, le droit à ce liquide précieux et incontournable serait davantage une réalité au sein des communautés.

Plus :   La Dynamique des formations forestières dans la région de l’Adamaoua mobilise les experts
blank
chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com

LES PLUS LUS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×