Dossier Tapis Rouge Asta Sabia : La voix résonnante du Septentrion

Asta Sabia : La voix résonnante du Septentrion

-

- Advertisment -

Productrices et animatrices de programmes radio en langue locale, elle sensibilise la population analphabète.

Pour de nombreux auditeurs des radios locales du Septentrion, la voix d’Asta Sabia leur est familière et se distingue des autres. Productrice de magazines et émissions à radio Sawtu Lijiila de Ngaoundéré, chaine dont les programmes sont diffusés dans 7 radios au Cameroun, notamment à la Crtv radio Maroua, Garoua et Ngaoundéré et dans les radios locales à Kousséri, Tcholliré, Salama à Garoua, Échos des montagnes à Mokolo et Tikiri Fm de Meiganga, elle aime son travail. Son arme reste sans doute la maitrise du fulfuldé. Elle réalise des émissions en langue locale sur l’éducation, la vie sociale, la santé. « Le fulfuldé est ma 2e langue et mon but est de sensibiliser ces peuples et les peuples du Septentrion », indique-t-elle. La trentaine sonnée, Asta Sabia, originaire de L’Extrême-Nord voit le jour à Boukoula, dans l’arrondissement de Bourha, département du Mayo-Tsanaga.

Appartenant à une famille de 8 enfants et dont la langue maternelle est le goudé, c’est à l’école du dimanche qu’elle commence à s’intéresser au fulfuldé à travers la lecture et l’écriture. En 2000, elle épouse Charles Sabia, un jeune commerçant. Elle quitte son village natal où elle a passé toute sa vie pour Ngaoundéré. En 2001, la Radio Sawtu Linjiila qui existe depuis 1978 qui a la mission principale de prêcher l’évangile au peuple Peulh à travers le monde entier lance un appel d’offres pour le recrutement des producteurs de radio. Les conditions exigées étaient de savoir manier la langue fulfuldé. Elle va tenter sa chance. Elle est retenue et fait partie des 6 personnes recrutées.

Après avoir passé des longues années à production et dont les programmes sont diffusés dans les 7 radios au Cameroun, en Allemagne, en Afrique du Sud ainsi que d’autres zones du monde, elle participe eux programmes tels que ’’poondol anndal, duniyaaru reedu nyiiwa, num haala ka’a’’. À travers ces émissions, elle reste imbattable en langue fulfuldé. Aujourd’hui encore, elle n’a qu’un seul souci, rester près de ses auditeurs. « Je reçois chaque jour des encouragements de mes auditeurs venant du Japon, de la Chine, partout dans le monde et je vous assure que c’est encourageant’’, confie Asta Sabia. Avec la prolifération des chaines en langue fulfulde, elle souhaite tenter sa chance en télévision.

Plus :   Adamou Ndam Njoya homme politique au parcours exceptionnel
Plus :   MTV Africa Awards 2016 : Youssoupha remporte le prix de la vidéo de l'année

Source: leseptentrion.net

blank
chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com

LES PLUS LUS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×