À la Une Actualités Adamaoua : Les Sénateurs Rdpc se rapprochent des communes

Adamaoua : Les Sénateurs Rdpc se rapprochent des communes

-

Les représentants de la région château d’eau du Cameroun à la chambre haute du parlement veulent apporter leur contribution au développement local aux côtés des maires.

 

La tournée régionale des sénateurs du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais marque la première action palpable de ces représentants du peuple dans leurs communes. Pendant une semaine,  les vénérables Baba Amadou de la Vina, Moussa Sahbo du Mbéré et Haman Gabdo Yaya du Mayo Banyo ont sillonnés les cinq départements que compte l’Adamaoua. Dans ce périple, ils ont échangés avec les maires sur les réalités et préoccupations de leurs communautés. Leurs périples leur ont conduit dans le Mayo-Banyo, le Djérem, le Mbéré, le Faro et Déo pour chuter dans la Vina.
A chacune des escales, les sénateurs ont édifié les élus locaux sur le fonctionnement de la chambre haute, ses missions sans omettre le rôle qui incombe aux sénateurs. A l’occasion, le porte parole des sénateurs du parti au pouvoir depuis trois décennies Baba Amadou a rappelé que les sénateurs ne remplacent pas les maires. « C’est un travail complémentaire » s’est-il adressé aux maires.

Credit image: camerounlink.net

Sur le chantier de la décentralisation, l’Adamaoua est à la traine. Les enjeux de la décentralisation semblent au dessus des capacités des communes locales. Les magistrats municipaux tardent à impulser le dynamisme attendu d’eux par les populations pour améliorer leurs conditions de vie. A ce titre Baba Amadou leur a recommandé de créer leurs propres revenus en non se focaliser sur les Centimes Additionnels Communaux. Vecteur d’un développement harmonieux des communautés décentralisées, la décentralisation ajoutera le vénérable est un levier important pour l’émergence de la région de l’Adamaoua. Devant les enjeux qui les interpellent, les maires n’ont pas cachés leur besoin de renforcement de capacités ainsi que des personnels.
L’absence très remarquée des sénateurs du Social Democratic Front (SDF) a constitué la grosse fausse note. Approchés par la rédaction, les élus SDF parlent de contraintes de calendrier. Les sénateurs du parti d’opposition légendaire du Cameroun sont préoccupés par les opérations de renouvellement des organes de base de leur formation dans toute la région. Certaines indiscrétions ajoutent que les représentants du parti de Ni John Fru Ndi au Sénat seraient en manque de moyens financiers. En réponse à ces allégations, les sénateurs SDF annoncent une tournée régionale dans les prochains jours avec le nouveau bureau.    

chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com
- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×