cinema ambulant
NEWSLETTER

Français     English

Partager cet article / Share this post
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Piloté par le Cna cameroun, il a été lancé à Yaoundé et couvrira 35 localités camerounaises jusqu’en juillet prochain.

C’est avec la diffusion des courts métrages Jackpot de Rostand Wandji, L’Appel de Patricia Kwende et le long métrage W.A.K.A de Françoise Ellong que le Cinéma numérique ambulant (CNA) Cameroun a effectivement mis en route le projet Cinéma pour tous. C’était le 30 janvier dernier à l’esplanade du stade omnisports de Yaoundé, au cours d’une soirée officielle de lancement qui a mobilisé des centaines de spectateurs dont la ministre des Arts et de la Culture, Mme Ama Tutu Muna. A terme, le projet Cinéma pour tous entend organiser, jusqu’en juillet prochain, 100 projections en plein air dans 35 localités réparties dans les régions du Littoral, du Sud-ouest, de l’Adamaoua et du Centre. Pour ce faire, le CNA Cameroun a acquis les droits d’exploitation de 10 films camerounais qui viennent s’ajouter au catalogue des films du CNA.

L’objectif du projet est de permettre la démocratisation de l’accès au patrimoine cinématographique camerounais et africain à toutes les couches sociales. D’ailleurs, après Yaoundé, Obala, Monatélé, Bafia, Esse, Akono, Makak, la ville d’Eseka a accueilli les dernières projections le 23 février dernier ; ce qui marque la fin d’étape de la région du Centre. Au cours du point de presse qui a précédé la soirée de lancement, Ama Tutu Muna a révélé que Cinéma pour tous fait partie des six projets mis en œuvre par son département ministériel dans le cadre du Programme C2D-Culture (Contrat de désendettement et de développement volet culture)en concertation avec le Service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France au Cameroun .
A ce sujet, «le C2D-Culture vise à accompagner le gouvernement dans l’élaboration de ses politiques publiques en définissant un cadre de développement à moyen terme des industries culturelles et créatives», a déclaré l’ambassadrice de France au Cameroun, Mme Christine Robichon. La présidente du CNA Cameroun Stéphanie Ndogmo a souligné que le Projet Cinéma pour tous «va contribuer à la fidélisation d’un public pour les cinémas d’Afrique en général ; et le cinéma camerounais en particulier.»
Doté d’une enveloppe de 524 millions de FCA ; le Programme C2DCulture assure également le financement des autres projets à savoir l’acquisition d’une bibliothèque mobile, la rénovation de la galerie d’art contemporain de Yaoundé, l’édition d’un catalogue sur le patrimoine architectural de Yaoundé, les sessions de formation aux métiers du cinéma dans le cadre du projet «Shoot in Cameroun» et l’organisation des Assises sur les industries culturelles camerounaises.

Martin Anguissa

VIENT DE PARAÎTRE...


journal numérique chateaunews

EN KIOSQUE (NOUVEAU)

Téléchargez et lisez le numéro 39 de votre Journal CHATEAUNEWS version digitale.

A la Une 1,6 Milliards de FCFA pour le développement des infrastructures dans le département du Mbéré ; La première femme Docteur en droit Public dans le Septentrion..

JE TELECHARGE

VOIR TOUTES LES ÉDITIONS

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

26 + = 33