androide
NEWSLETTER

Français     English

Partager cet article / Share this post
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

“La choisie, c’est la choisie”, cette saillie d’une célèbre artiste de la musique du Mboa semble encore d’une utilité et d’une actualité déconcertante alors que le Cameroun et ses amis du Tchad et autres mènent une guerre sans pitié contre les fanatiques barbares qui présentent la religion comme prétexte à leurs aventures folles, et, sans fondements certains. Et ce qui n’était pas prévu hier dans les plans respectifs de développement de ces pays victimes (Tchad et Cameroun), est venu prendre les devants, mettant entre guillemets les grands projets nationaux de développement respectifs. C’est amer. Et la réalité est Tchitta (piment) Kamer. Retenez que les populations de la région de l’Extrême-Nord ont qualifié les soldats de l’armée tchadienne : (tchitta), entendez : piment. La raison ? Contrairement aux soldats camerounais, les Sao eux, aiment aller au « full contact ». Sans casque, contrairement à leurs frères d’armes camerounais de la coalition, ils entreprennent des actions « courageuses » et punitives jusqu’à poursuivre ces barbares au-delà des frontières du Tchad et du Cameroun. Et ces faits d’armes entretiennent déjà la filmographie de ce pays en mal de salle de cinéma, comme au Cameroun d’ailleurs.

On se passe donc ces “films” de guerre réalisés par les Sao via téléphones portables androïdes. Du coup, un jeune tchadien a eu sa petite idée sur l’affaire. Il duplique ces films qu’il “distribue” par Bluetooth, Facebook, WhatsApp,… Ces succès se vendent comme des bouts de pain même à nos frontières du Cameroun. L’on retiendra aussi que dans cette guerre asymétrique, les plus grandes prises sont le fait des gadgets androïdes. Ah oui, tenez ! Un soldat de la coalition (Cameroun-Tchad) prend en moyenne 30 selfies par opérations. Lorsque vous multipliez ce nombre par l’effectif, vous vous perdrez dans les chiffres certainement. Il y’en a qui font des vidéos pour immortaliser un fait d’arme. D’autres, par plaisir testent leur dernier gadget à la mode récemment acquis. Rentré au camp, on se les partage par Bluetooth. Ces selfies lorsqu’ils ne servent pas à impressionner les “petites Wadjax” (filles originaires des régions septentrionales du Cameroun) à Domayo, le quartier le plus chaud de Maroua, ils enrichissent la cinémathèque de quelques quartiers de Ndjamena en mal de films de sensation.

©image: coolcoco.fr

Excusez du peu, on ne va pas tout de même “diffuser ces films” dans des vidéos clubs dépassés par le temps. Avec l’ère androïde, plus besoin d’aller dans un vidéo club suffocant, infecte et obscur. On regarde ses films dans un coin de sa chambre, sur son portable, ou sur tout autre support androïde. Ces gadgets androïdes sont donc devenus avec le temps qu’il fait, le symbole de la génération de ces soldats de la coalition dont la moyenne d’âge est 20 ans. Mieux, ces instruments sont devenus avec le temps de véritables compagnons de route. Ils sont donc dans la période de leur développement générationnel qui en appelle à la fête, y compris avec tout l’attirail des divertissements. Ce qui n’est plus leur quotidien. Du coup, chaque soldat de la coalition qui va faire face aux assaillants, le fait soit avec une amertume ou avec une volonté d’en découdre avec un ennemi “commun” qui veut tester le sens de la fraternité des “peuples-frères-et-amis”.
Et donc, dans ce climat de guerre, il est clair que certains exercices ne méritent aucunement d’être soumis, ou vécus un jour ou l’autre à de quelconques individus soupçonnés d’être en intelligence avec l’ennemi. Pis encore, lorsque, pris en flagrant délit d’appartenir aux forces du mal, ils n’ont d’autres arguments que de “subir le juste prix de leur turpitudes”. Ces “traitements-là”, justement, ne sont aucunement de ceux qu’il faut surtout subir lors de notre séjour de terrien. Surtout lorsqu’on est membre de la secte mortifère et terroriste de Boko Haram. Pour le reste les soldats androïdes font leur boulot !

Les potins d’Alain Mazda

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

+ 30 = 38