chemin minier
NEWSLETTER

Français     English

Share this

Le Premier ministre a publié un texte en vue de la sélection de l’entreprise qui devra construire le chemin de fer et le port de déchargement du minerai. Pour comprendre l’arrivée des Chinois.

Le Premier ministre, chef du gouvernement, Philémon Yang, a publié un arrêté le 10 juillet dernier, instituant une Commission spéciale ad hoc en charge de la sélection de l’entreprise chinoise qui devra réaliser les infrastructures du projet minier de Mbalam, à l’est du Cameroun, rapporte la presse publique ce mardi.

Le texte a été publié peu après la signature, le 30 juin 2015 à Yaoundé, d’un accord d’étape entre le gouvernement camerounais et la firme australienne Sundance Resources.

Le groupe minier Sundance Resources a obtenu un permis d’exploitation du site de Mbalam avec les autorités camerounaises en novembre 2012, et a également signé en juillet 2014 une convention d’exploitation pour Nabeba, l’autre volet du projet, avec le Congo-Brazzaville.

Dans l’ accord signé le 30 juin dernier (ici), et parvenu à Journalducameroun.com, le gouvernement s’engage à apporter 100% des fonds nécessaires pour la réalisation des 580 kilomètres de chemin de fer nécessaires au transport du minerai de fer, depuis les sites d’extraction jusqu’à la côte Atlantique, et celle du port de déchargement de Lolabe au Cameroun.

Sundance Resources se consacrera ainsi exclusivement à la construction de la mine de fer, et paiera un tarif pour utiliser les infrastructures ainsi construites. Cam Iron, la filiale de Sundance Resources au Cameroun, obtiendra 2% des actions dans ces infrastructures, en reconnaissance des investissements consentis à ce jour.

 
© Journalducameroun.com
Les infrastructures du projet minier de Mbalam seront réalisées par une entreprise chinoise

A l’issue de la signature de l’accord conclu le 30 juin 2015, le gouvernement avait indiqué à Sundance Resources qu’il comptait financer les infrastructures avec des prêts chinois et ceux d’autres pays.

Lire aussi / Also read
Nouveaux attentats criminels au Cameroun : 20 morts à Kerawa dans l’Extrême-nord

Philémon Yang s’est rendu à Beijing le 20 juin 2015 à l’issue de signer certaines contrats avec le partenaire chinois. Il aurait, au cours de ce voyage, obtenu auprès d’Exim-Bank China, la garantie des financements attendus pour le projet de Mbalam.

Le projet minier de Mbalam nécessite d’importants financements pour sa réalisation, à peu près 3900 milliards de F CFA dans toutes ses différentes phases. Les ressources minières du site sont estimées à plus de 775 millions de tonnes de minerai de fer.

Sundance Resources a obtenu un permis d’exploration du site jusqu’au 24 juillet 2017.

D’après le texte signé par le PM le 10 juillet 2015, la Commission dispose d’un délai de 15 jours à compter de la constatation de sa composition pour rendre son rapport d’étape sur la sélection des entreprises chinoises assorti d’un projet de MoU au président du Conseil stratégique de négociation et de suivi des projets miniers structurants.

 

Source – Journalducameroun.com

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

10 × 1 =